Recherche du mot clé « porte dérobée » (3 résultats)

Un nouveau scandale est il sur le point d'éclabousser le premier fabricant mondial de microprocesseurs ? C'est ce qui semble être le cas au vu de nouvelles découvertes relayées par la communauté du logiciel libre qui dénonce un composant pour le moins suspect, et présent dans les puces électroniques du fabricant Intel.

Il n'est pas question ici de certaines pratiques douteuses de Microsoft impactant uniquement les PC, mais bien d'un réel problème affectant l'ensemble des possesseurs d'ordinateurs, puisque intel équipe également depuis 2006 les ordinateurs de la marque à la pomme, et que cette porte dérobée semble aussi présente sur les générations précédentes de processeurs Intel (dual core). Que vous soyez sous OSX, Linux ou Windows, vous êtes probablement concernés.

Cette révélation...

Une étude met en évidence l'existence d'un lien entre les développeurs de Stuxnet et de Flame
 
La découverte du malware Flame en mai dernier a dévoilé la cyberarme la plus complexe à ce jour. Lorsqu'il fut mis à jour, rien ne prouvait formellement que Flame ait été développé par la même équipe que Stuxnet et Duqu. La méthode de développement de Flame est également différente de celle de Duqu/Stuxnet, d'où la conclusion qu'ils étaient l'oeuvre d'équipes séparées. Cependant, une analyse approfondie, réalisée par les experts de Kaspersky Lab, révèle que ces équipes ont en fait coopéré au moins une fois aux premiers stades du développement.
 
En bref :
 
 • Kaspersky Lab a découvert qu'un module de la version de Stuxnet de début 2009, connu sous le nom « Resource 207 », se trouve être aussi un p...

L'éditeur de solutions antivirus Kaspersky a annoncé, lundi 28 mai, avoir découvert un nouveau programme malveillant, qui a infecté un grand nombre d'ordinateurs en Iran et dans la région israélo-palestinienne, avant le Soudan et la Syrie. L'attaque aurait visé des représentants étatiques, mais aussi des universitaires, selon les études préliminaires.
 
Baptisé Flame, le programme serait "dans la nature depuis au moins deux ans. Mais à cause de son extrême complexité, aucun logiciel de sécurité n'a pu le détecter", indique Kaspersky. A la différence de Stuxnet(wiki), ou même de Duqu, un autre virus capable de collecter des informations, "l'objectif premier de Flame est le cyberespionnage et le vol d'informations présentes sur les machines infectées".

"C'est une porte dérobée, un cheval d...