Recherche du mot clé « politique américaine » (12 résultats)


D'une ampleur similaire à un séisme mondial et souvent relayée de manière dramatique, la victoire de Donald Trump aux élections américaines n'a laissé personne indifférent. Pour le meilleur et aussi pour le pire, les réseaux sociaux se sont vus inondés de commentaires et d'avis, découlants parfois d'une interprétation assez subjective.

J'ai préféré pour ma part attendre un peu, redoutant également un revirement de dernière minute capable de tout remettre en cause, ce qui reste encore possible jusqu'au 20 janvier 2017, date de l'investiture de Trump, Barack Obama restant jusque là seul réel maître à bord. Je tiens également à mettre les choses au clair concernant mon point de vue (et donc celui du veilleur) sur les résultats de cette élection, qui soit dit en passant, ressemble plus à u...

C'est un nouveau camouflet pour les États-Unis qui voit un de ses alliés lui tourner le dos au profit de ses « ennemis », et ce à un moment ou les tensions diplomatiques qui les opposent à l'alliance Sino-Russe sont très élevées.

De retour de Chine où il a annoncé sa nouvelle alliance avec Pékin et « sa séparation d'avec les États-Unis », le président philippin Rodrigo Duterte a cependant précisé en bon diplomate qu'il n'était pas question de « rompre les relations diplomatiques » avec Washington pour autant.

Va-t-on assister prochainement à une diabolisation en règle du président Philippin, comme c'est le cas à chaque fois qu'un représentant souverain ose s'opposer à la doctrine américaine ? Peut-être sera-t-il bientôt lui aussi amené à être considéré à la hauteur du président nord corée...


Les tensions actuelles entre la Russie et les États-Unis ont aujourd'hui atteint un niveau historique, puisque la situation pourrait s'avérer plus dangereuse que pendant la crise des missiles cubains. Dans ce contexte, et malgré les risques énormes liés à cette situation, les états-unis en situation pré-électorale doivent composer avec un Vladimir Poutine aussi inflexible que fin stratège.

Bien qu'étant moi même un ardent supporter du président russe qui reste un des derniers dirigeants à faire front à l'américanisme guerrier tous azimuts, force est de reconnaître que le dit si bien un article du Saker que la Russie reste sous-armée par rapport aux États-Unis/OTAN sur le plan quantitatif, et que c'est une des raisons expliquant qu'elle ne veut par conséquent pas la guerre.

Ne prenez pas c...


Un message important provenant de personnalités russes situées aux États-Unis vient d'être lancé sous forme d'appel à la raison. Il fait état d'une inquiétude croissante face aux tactiques et menaces extrêmement dangereuses menées par les politiques américaines et de leur bras armé de l’OTAN vis-à-vis de la Fédération de Russie.

Bien que je sois pour ma part sceptique quant à l'utilisation de l'arme dissuasive nucléaire par l'une de ces deux super puissances, certains éléments de pensée peuvent amener à réviser, ou du moins reconsidérer cette terrifiante possibilité. Ceux d'entre-vous qui consultent régulièrement les sources fiables d'informations géostratégiques et politiques savent de quoi il retourne, et à quel point le Bloc Américaniste Occidentaliste (BAO) s'évertue dangereusement...


C'est paraît-il le « scoop » du moment, impossible donc d'y échapper, mais ne vous attendez pas à des commentaires bienveillants sur cette affaire de la part du veilleur, il n'en sera rien.

Le titre choisi ici est assez clair en ce qui concerne ma position sur le sujet, il s'agit bien d'une mascarade organisée, et qui plus est, qui tombe à point nommé. Évidemment, plusieurs Français sont mis en cause dans cette affaire, ou plutôt « sacrifiés » afin de crédibiliser l'ensemble, et on ne peut s'étonner d'y voir apparaître le front national, alors que ce parti pourrait présenter un danger pour les élections de 2017.

D'autres « sacrifiés », dont leur absence sur ces documents auraient été plus que louches, comme Jérome Cahuzac, Michel Platini, Jérôme Valcke, Arnaud Claude (associé de Nicol...