Recherche du mot clé « plateforme pétrolière » (2 résultats)

Les garde-côtes américains espéraient mercredi éviter une marée noire après l'échouage d'une plateforme pétrolière sur les côtes d'une île de l'Alaska le soir de la Saint-Sylvestre.
 
La plateforme Kulluk, exploitée par le pétrolier anglo-néerlandais Shell, était en cours de remorquage lundi, à destination de Seattle (Etat de Washington, nord-ouest), quand des conditions météorologiques difficiles et une mer agitée ont détaché la plateforme de ses remorqueurs.
 
Elle s'est échouée le soir de la Saint-Sylvestre sur l'île de Kodiak, à 480 kilomètres au sud-ouest d'Anchorage et à quelques centaines de kilomètres de Prince William Sound, où l'Exxon Valdez s'était échoué en mars 1989, provoquant l'une des pires catastrophes écologiques de l'histoire.
 
Une équipe de reconnaissance des services de ...

Deux ans après l'explosion de Deepwater Horizon, la plateforme pétrolière de la compagnie British Petroleum (BP) dans le golfe du Mexique, et l'incendie et la marée noire qui ont suivi, une « substance non identifiée qui ne correspond pas à du pétrole » suinte de plusieurs zones de la catastrophe, rapporte CBS News
 
Ce sont les garde-côtes américains qui ont fait cette annonce, après leur mission d'une semaine menée avec BP pour inspecter les puits et les décombres de l'explosion. Les garde-côtes attendent les résultats d'analyses d'échantillons collectés et de vidéos tournées pendant leur mission pour en savoir plus sur cette substance.
 
BP se rendait pour la quatrième fois sur le lieu de la catastrophe depuis septembre 2010, entre autres parce que depuis plusieurs mois, des observat...