Recherche du mot clé « plaque tectonique » (12 résultats)

Vous avez été nombreux et nombreuses à exprimer votre inquiétude hier soir, suite au séisme de forte magnitude survenu dans les hautes alpes françaises. Ces inquiétudes sont elles fondées ? Je vous livre mon analyse à ce sujet en bas de page, mais voici pour l'instant une compilation des évènements relatés par la presse. Le veilleur
 
La terre a tremblé lundi à 21h27 durant une quinzaine de secondes dans le Sud-Est de la France, faisant tomber quelques cheminées et fissurant quelques maisons, sans faire de blessés. L'épicentre du séisme se situe dans les Alpes-de-Haute-Provence, à 7 km de Châteauroux-les-Alpes, 8 km d'Embrun et 10 km de Barcelonnette, et  à une profondeur de 8km selon le Réseau national de surveillance sismique (Renass), basé à Strasbourg.
 
Ce séisme était de magnitude 5 ...

Les failles qui traversent le plancher océanique seraient capables de faire transiter l'eau des océans vers les profondeurs de la Terre dans des quantités plus importantes que ce qui était supposé jusqu'ici.
 
De grandes quantités d'eau seraient-elles stockées dans les profondeurs de la Terre ? C'est en tout cas la conviction d'une équipe de sismologues britanniques de l'Université de Liverpool. Une thèse qui s'appuie sur des mesures effectuées par leurs soins dans le sous-sol océanique, dont les résultats ont été publiés le 10 janvier 2014 dans la revue Geology.
 
Selon ces travaux, les failles qui traversent les plaques océaniques seraient capables de transporter de très grandes quantités d'eau en direction du manteau terrestre supérieur (situé sous la croûte terrestre, le manteau terrest...

En 2011, les géologues avaient annoncé que la plaque tectonique européenne commencait à passer sous la plaque africaine. Un phénomène qui d'après eux pouvait conduire à la naissance d'une nouvelle zone de subduction en Méditerranée. De récentes découvertes confirment leur analyse. Depuis des millions d'années, le front nord de la plaque tectonique africaine descendait sous celle de l'Europe, mais le phénomène pourrait bien être en train de s'inverser... Le veilleur
 
Une nouvelle zone de subduction se formant au large de la côte du Portugal annonce le début d'un cycle qui verra l'Europe continentale se rapprocher de l'Amérique.
 
Publié dans Geology, la nouvelle recherche menée par des géologues de l'Université de Monash a détecté la première preuve qu'une marge passive dans l'océan Atlanti...

Bien des chercheurs se demandent si l'activité solaire peut être impliquée dans des tremblements de terre, mais une étude récente montre qu'il n'y a pas de corrélation directe entre les deux. Pour arriver à cette conclusion, les scientifiques ont collecté des données astronomiques portant sur les tâches solaires, les vents solaires et les tempêtes magnétiques puis les ont croisées avec les occurrences de tremblements de terre. Il n'existe donc aucune méthode avérée pour exploiter des données relatives à l'espace pour anticiper des tremblements de terre.
 
Cette étude a été menée sous la direction de Jeffrey Love de l'Institut d'études géologiques des États-Unis (USGS) avec la participation de Jeremy Thomas du Northwest Research Associates. Elle a été publiée récemment dans le journal Geop...

Je publiais le mois dernier un article évoquant les changements terrestres majeurs en train de s'opérer au niveau des plaques tectoniques. Des évènements nouveaux viennent conforter cette théorie après une courte période d'accalmie, et il n'est pas impossible que le récent regain de l'activité solaire en soit responsable ou n'y ait contribué. Le veilleur

Un essaim de tremblement de terre s'est produit dans la région de Petropavlovsk-Kamchatskiy (Kamtchatka) en, Russie. 39 séismes ont frappé la région dans les dernières 22 heures (lien CSEM - Centre Sismologique Euro-Méditerranéen). Le plus fort a été un séisme de magnitude 5,9, qui a secoué le fond de l'océan à une profondeur de 16,5 km. La dernière flambée sismique le long de cette région reflète une agitation croissante sur une des pla...