Recherche du mot clé « plaque océanique » (2 résultats)

Seulement 48 heures viennent de s'écouler depuis le fort séisme de magnitude 7.3 qui s'est produit vendredi (lien), suivi à quelques minutes d'une autre secousse importante de magnitude 6.3. Ces évènements ont depuis été suivis de nombreuses répliques, j'en ai dénombré 28 à ce jour, allant d'une magnitude de 4.4 à 5.6 ! (lien)
 
Est-ce un évènement isolé sans gravité, ou un signe précurseur d'un remake possible du séisme de magnitude 9.0 survenu le 11 mars 2011 (wiki) ? Au vu de la forte activité qui s'est manifesté tout au long de l'année 2012, nous sommes en droit de nous poser la question, et certains experts sont quand à eux assez inquiets...
 
Un article de ce jour sur le site de l'Asahi revient sur la configuration particulière du séisme qui a frappé hier le Japon, une particularité q...

Des séismes « silencieux » frappent les Etats de Washington et de l'Oregon depuis une semaine. Vous ne pouvez pas sentir ce que l'on appelle « glissement lent », ces tremblements de terre ne causent pas de dommages. Pourtant, les scientifiques veulent en savoir plus sur ce phénomène récemment découvert.
 
Pourquoi ? Parce qu'il y a une possibilité pour que ces tremblements profonds déclenchent un séisme destructeur et/ou servir de sonette d'alarme pour le Big One.
 
Une banque de moniteurs informatiques couvre un mur de l'Université de Washington, dans le laboratoire de sismologie. Quelques lectures sismiques d'affichage ressemblent à des chaînes de montagnes déchiquetées et empilés les unes sur les autres. Un grand écran affiche une carte des tremblements dans la région du Nord-Ouest Pacif...