Recherche du mot clé « plancher océanique » (16 résultats)


Les séismes importants seraient plus probables en période de Pleine Lune ou de Nouvelle Lune. C'est une corrélation que des chercheurs japonais viennent de mettre en évidence, impliquant que les forces de marées générées par notre satellite pourraient augmenter la puissance des tremblements de Terre.

L'équipe de l'Ide laboratory basé à l'Université de Tokyo a utilisé plusieurs relevés sismiques couvrant le Japon, la Californie, et le reste du globe pour ses analyses, et a pu démontrer que sur plus de 10 000 tremblements de terre de magnitude supérieure à 5,5, ceux ayant eu lieu durant une période proche de la pleine ou nouvelle Lune ont de plus fortes probabilités d'atteindre une magnitude supérieure à 8.

Renforçant cette découverte, il a été observé que les trois grands séismes les p...

Un tremblement de terre d'une magnitude de 6.2 a frappé au large de la côte Pacifique du Mexique samedi. Aucune alerte au tsunami n'a été déclenchée à la suite de la secousse.
 
Un séisme de magnitude 6.2 a frappé samedi la côte Pacifique du Mexique, a indiqué l'Institut d'études géologiques des États-Unis (USGC), qui avait dans un premier temps fait état d'une magnitude de 6.6. L'épicentre du tremblement de terre survenu à 7 h 53 était situé à 303 kilomètres au sud-ouest de la ville de Puerto Vallarta et à 877 kilomètres de Mexico City, à une profondeur de 10 kilomètres, a précisé l'USGS.
 
Il n'y avait dans l'immédiat aucune information faisant état de dégâts causés par le séisme et aucune alerte au tsunami n'a été déclenchée à la suite de la secousse. Le Mexique est situé sur un point de...

Les failles qui traversent le plancher océanique seraient capables de faire transiter l'eau des océans vers les profondeurs de la Terre dans des quantités plus importantes que ce qui était supposé jusqu'ici.
 
De grandes quantités d'eau seraient-elles stockées dans les profondeurs de la Terre ? C'est en tout cas la conviction d'une équipe de sismologues britanniques de l'Université de Liverpool. Une thèse qui s'appuie sur des mesures effectuées par leurs soins dans le sous-sol océanique, dont les résultats ont été publiés le 10 janvier 2014 dans la revue Geology.
 
Selon ces travaux, les failles qui traversent les plaques océaniques seraient capables de transporter de très grandes quantités d'eau en direction du manteau terrestre supérieur (situé sous la croûte terrestre, le manteau terrest...

En 2011, les géologues avaient annoncé que la plaque tectonique européenne commencait à passer sous la plaque africaine. Un phénomène qui d'après eux pouvait conduire à la naissance d'une nouvelle zone de subduction en Méditerranée. De récentes découvertes confirment leur analyse. Depuis des millions d'années, le front nord de la plaque tectonique africaine descendait sous celle de l'Europe, mais le phénomène pourrait bien être en train de s'inverser... Le veilleur
 
Une nouvelle zone de subduction se formant au large de la côte du Portugal annonce le début d'un cycle qui verra l'Europe continentale se rapprocher de l'Amérique.
 
Publié dans Geology, la nouvelle recherche menée par des géologues de l'Université de Monash a détecté la première preuve qu'une marge passive dans l'océan Atlanti...

Les bruyants et impressionnants vêlages de glaciers aux pôles semblaient contribuer majoritairement à la perte de masse des calottes glaciaires : c'est ce que l'on pensait jusqu'ici. Faux, affirme une équipe américaine. La fonte des plateformes glaciaires serait plutôt provoquée par les courants océaniques.
 
L'Antarctique est une immense calotte où la glace est en perpétuel mouvement. Par endroits, les s'écoulent depuis le continent sur la mer et forment d'immenses plateformes glaciaires flottantes. Il en existe dix principales en Antarctique, dont deux ayant une superficie de l'ordre de celle de la France. Aux extrémités de ces plaques, les icebergs se forment. Jusqu'alors, la principale cause de perte de masse de la calotte glaciaire était attribuée aux impressionnants vêlages de glaci...