Recherche du mot clé « plan de licenciement » (3 résultats)

C'est l'histoire d'une campagne de boycott réussie : Coca Cola est dans de mauvais draps en Espagne.
 
Un appel au boycott des produits de la marque américaine semble fonctionner. En moins de cinq mois, les ventes du géant des sodas ont presque diminué de moitié. C'est le Courrier International qui le rapporte : une campagne de boycott des boissons Coca-Cola a fait chuter les ventes de l'entreprise américaine de plus de 48% :
 
« Le 22 janvier 2014, la filiale de Coca-Cola en Espagne annonçait un plan social massif. A la clé, la fermeture de quatre usines et plus d'un millier de licenciements. En plus de la grève et des manifestations, les salariés ont appelé leurs compatriotes à ne plus consommer les produits de la marque. Leur slogan : « Si Madrid ne fabrique plus de Coca-Cola, Madrid n'...

Le magazine hebdomadaire allemand Focus a publié hier un entretien avec Beppe Grillo, le dirigeant italien du « Mouvement Cinq Etoiles » (M5S), entretien qui a de fortes probabilités de mettre le feu aux poudres dès lundi sur les marchés des changes.
 
L'homme qui a réuni 25,5% des suffrages lors des élections législatives en Italie y déclare en effet que l'ensemble de l'Italie va s'effondrer dans les 6 mois, que les partis politiques italiens classiques vont être balayés devant l'impossibilité de payer les retraites et les salaires des fonctionnaires, qu'il faut donc renégocier la dette publique italienne en urgence, faute de quoi l'Italie devra sortir de l'euro et revenir à la lire. Dans les 6 mois, donc.
 
Le vainqueur surprise de l'élection générale en Italie, Beppe Grillo, estime que l...

« It's the economy, stupid ! » (C'est l'économie qui importe, idiot !). Cette phrase permit à Bill Clinton de gagner la présidentielle en 92 contre Bush dont le bilan emploi était désastreux.
 
Sous Clinton, le chômage ne cessa de grimper, et l'inégalité aussi. Et aujourd'hui ? Est-ce le président qui décide ? Ou l'économie ? C'est-à-dire d'autres gens - non élus - au-dessus du président. Voici, présentés en textes et dessins, les 10 chiffres clés qui résument la situation économique et sociale des USA. Pour comprendre l'essentiel. Quel que soit le président.
 
1) Salaires - 25% : Depuis 1990, les salaires ont fortement baissé, jusqu'à -25% pour les travailleurs non qualifiés et - 8% sous Obama où même en cumulant 3 ou 4 petits boulots on reste un « working poor » (un travailleur pauvre). B...