Recherche du mot clé « persuasion » (3 résultats)

L'Addiction au téléphone portable, récemment nommée « Nomophobie » (contraction de « no mobile phobia »), est un mal insidieux et profond qui affecte un nombre impressionnant d'utilisateurs/trices de smartphones, et parfois même à leur insu. On parle même de destruction sociale.

Cette dépendance que vous avouez à demi-mot sans pour autant tenter de la combattre, vous l'attribuez à la fatalité, à de simples mais indécrottables habitudes, ou encore aux multiples facettes de cet outil qui vous facilite la vie au quotidien. Mais savez-vous que cette addiction est intentionnellement créé et entretenue dans un processus de « persuasion technologique » appelé « captologie » ?

Étant moi-même concepteur/développeur web et très familier des pratiques utilisées en ergonomie, je peux vous assurer...

De la désaméricanisation théorique à la mise en pratique. Voilà l'un des phénomènes financiers majeurs auquel nous assistons sans que, pour le moment, ses conséquences ne soient encore trop visibles. Pourtant, tout semble se mettre en place et encore une fois, l'arrêt des QE (les quantitative easing, c'est-à-dire les injections de liquidités de la Banque centrale américaine, la FED, via des rachats de dettes soit bancaires soit du Trésor américain) est assez surprenant pour ne pas dire totalement incroyable.
 
Souvenez-vous. Il y a quelques mois, au plus fort du psychodrame sur le relèvement du plafond de la dette US et sur les blocages politiques au Congrès américain, alors que les États-Unis connaissaient un « shutdown », la Chine mettait en garde presque officiellement les USA et indiq...

Alors que le prix du gaz augmente en France, celui de l'électricité va bientôt exploser au Royaume-Uni, suite à une taxe prétendument « verte ». Cette taxe servira notamment à financer les réacteurs EPR qu'ambitionnent de construire EDF et Areva. EDF devrait aussi largement bénéficier de la nouvelle loi sur l'énergie, qui vise à dédommager les opérateurs en cas de manque de rentabilité...
 
Le gouvernement conservateur de David Cameron prépare une augmentation drastique de la taxe sur les factures électriques, censée financer les énergies faiblement émettrices de CO2. L'objectif est de collecter 9,4 milliards d'euros (7,6 milliards de livres) d'ici 2020. Des analystes financiers estiment qu'il en résultera une hausse de près d'un tiers des factures d'électricité (Lire ici en Anglais), qui...