Recherche du mot clé « page-2 » (21 résultats)

Pas besoin ici d'introduction superflue tant les exactions du groupe Bolloré sont monnaie courante en Afrique, à l'instar de Bernard Henri Lévy ou de bien d'autres « bienfaiteurs » pour qui piller un pays en voie de développement en échange d'une poignée de cacahuètes ne pose pas le moindre problème !

Comme d'habitude, aucun tapage médiatique ne viendra dénoncer ce vautour, et encore moins une de ses nombreuses sociétés, dont Bolloré Africa Logistics, qui sévit dans 41 pays : Afrique du Sud, Algérie, Angola, Bénin, Botswana, Burkina Faso, Burundi, Cameroun, Côte d’Ivoire (Sitarail), Djibouti, Éthiopie, Gabon, Gambie, Ghana, Guinée, Guinée équatoriale, Kenya, Libéria, Mali, Madagascar, Malawi, Maroc, Mauritanie, Mozambique, Namibie, Niger, Nigeria, Ouganda, République centrafricaine, Ré...


Après la découverte pour le moins inquiétante des intentions premières des terroristes, il apparaît au fil des investigations policières que d'autres scénarios tout aussi dangereux, sinon pires, avaient été envisagés par les extrémistes de L'état islamique.

Synchronicité ou pas, j'avais relevé il y a quelques jours une information selon laquelle des hackers avaient réussi à pirater le système d’une station d’épuration, pouvant ainsi modifier la composition et la distribution d’eau potable d'une station, et c'est ce dont il est question ici, selon une information provenant de rtl.be.

Cela dit, il semble que vous puissiez dormir sur vos deux oreilles braves gens, car manu veille au grain, et le « risque d'armes chimiques ou bactériologiques » a été évoqué par Manuel Valls le 19 novembre...


Suite à la découverte ce matin d'une information sur le site des moutons enragés, j'en suis venu à me poser quelques questions à propos des récents attentats survenus en Belgique. l'information n'est pas anodine, puisqu'il s'agit du meurtre d'un agent de la sécurité nationale à qui un badge d'accès à des lieux sensibles à été dérobé !

Ce jeudi en début de soirée, un agent de sécurité dans le nucléaire a été tué. Si la profession de la victime amène à se poser des questions, le constat que son badge lui donnant accès à des sites dits « sensibles » ait disparu a toutes les raisons nous inquiéter.

L'article de dhnet.be ne fait pas dans le sensationnalisme, mais n'occulte pas non plus la gravité de la situation pour autant.

C’est un meurtre passé complètement sous silence qui a été commi...

Information pour le moins très inquiétante qui révèle des pratiques en totale violation de la constitution. Le triste sire Obama semble organiser au sein même de son pays les atrocités qu'il organise habituellement dans les pays qui osent s'opposer à ses projets !
 
La démilitarisation nationale se poursuivant en France via les coupes budgétaires, alliée au nombreuses closes opaques du traité transatlantique toujours en cours nous réserve elle la perspective d'un avenir similaire ? A ceux qui tentés de répondre « Non, ça ne peut pas arriver chez nous... », il serait pertinent de se rappeler les comportements violents et disproportionnés des forces de l'ordre lors des diverses manifestations dans notre pays, et ce depuis ces dernières années...
 
Le veilleur
 
« War Comes Home : The Excessive...

Alors qu'on apprenait récemment que le CSA voulait instaurer un label « site de confiance » pour censurer le Web, un nouveau projet de loi liberticide bafouant le libre droit d'expression et la neutralité du net sera débattue en séance le 12 juin, après avoir été examinée ce 4 juin en commission des lois.
 
En effet, le « délit de consultation des sites terroristes » est l'une des mesures de la proposition de loi contre le terrorisme portée par les députés UMP Guillaume Larrivé, Éric Ciotti, Philippe Goujon et Olivier Marleix. Comme si cela ne suffisait pas, le texte envisage notamment le blocage administratif des sites et de l'ensemble des réseaux sociaux par les fournisseurs d'accès internet (et sans compensation financière bien sûr), ainsi que la mise en place de cyber patrouilles !
 
Le...