Recherche du mot clé « perquisition » (21 résultats)


Le « Patriot Act » américain, que Wikipédia définit comme une « Loi pour unir et renforcer l'Amérique en fournissant les outils appropriés pour déceler et contrer le terrorisme », est sur le point de voir naître insidieusement son équivalent en France, avec tous les abus et dérives qu'une telle loi rend possible.

Ce nouveau projet de loi présenté par le nouveau 1er ministre Edouard Philippe n'est autre qu'un clone de l'état d'urgence que nous subissons depuis le 14 novembre 2015 suite à l'attentat du Bataclan à Paris, et qui après avoir été renouvelé à l'envi sous le règne Hollande, devait prendre fin le 15 juillet 2017, avant d'être une fois encore prolongée jusqu'au 1er novembre 2017 par le gouvernement Macron suite à l'attentat de Manchester.

Aussi opportun pour ce gouvernement qu'il l...

922 tonnes : C'est la quantité de semences enrobées de puissants neurotoxiques qui a été illégalement enfouie dans le sol durant 4 ans par un agriculteur à la demande du géant de l'agrochimie Syngenta, moyennant une petite rétribution de 71 000 euros.

Parmi les substances neurotoxiques prohibées dissimulées, on y trouve l'imidaclopride - un pesticide plus connu sous le nom de Gaucho -, et de fipronil - substance active de l'insecticide Régent commercialisé par BASF - et reconnus tous deux hautement toxiques pour les abeilles (mais pas seulement) !

Suite à une plainte de syndicats et associations apicoles alertés par un apiculteur de la commune en 2003, la justice française ayant considéré cette action comme un abandon de déchet potentiellement dangereux, cela a valu à Syngenta Seeds Holdi...

Le fisc n'a pas de problème à prendre l'argent la ou il se trouve, à partir du moment ou il ne se trouve pas dans les poches des énarques au pouvoir ou de leurs amis corrompus, familiers du Panama et autres paradis fiscaux.

Aujourd'hui, c'est au tour du géant Google de subir les foudres des fonctionnaires du trésor public, et ces derniers emploient la cavalerie, puisque ce n'est pas moins qu'une centaine d'agents qui étaient présents pour éplucher une comptabilité certainement titanesque.

Le trust californien de Mountain View qui est habitué à avoir le beurre, l'argent du beurre et le cul de la crémière va très certainement devoir bourse délier pour cette fois avant de changer son fusil d'épaule, à moins qu'un « petit arrangement à l'amiable » puisse avoir lieu avec l'état en l'échang...


Bien que le qualificatif « pourri » soit à mes yeux nettement en dessous de la vérité, j'ai été séduit ce matin à la lecture du texte qui suit, et que l'auteur désigne comme un billet d'humeur sans aucune prétention. Ce billet, depuis devenu viral sur les réseaux sociaux, provient de la plume de Julien Salingue, docteur en Science politique et spécialiste de la question palestinienne.

Il y résume ce qui se passe dans le « pays des droits de l’homme » dans un contexte pour le moins intéressant ou il décrit la situation générale en France auprès de certains habitants d'Amérique latine dont les blessures issues d'une dictature vécue ne sont toujours pas totalement refermées. Qui mieux que ces personnes sont à même de juger avec objectivité les signes avant-coureurs d'une dictature en deveni...


C'est une grosse claque pour le groupe Bolloré, et même un « double tap » si l'on ajoute le fait que celui-ci a vu son bureau perquisitionné dans le cadre d’une enquête sur ses activités africaines !

Aujourd'hui, quatre journalistes de Bastamag, deux responsables de site et deux blogueurs se sont retrouvés sur le banc des accusés, poursuivis pour diffamation par le groupe Bolloré en début d'année pour avoir écrit et relayé une enquête parlant de l’accaparement des terres.

Contre toute attente, cette fois ci c'est le « pot de terre » qui a gagné face au « pot de fer ». Malgré ses milliards, ses avocats triés sur le volet et toute l'influence qu'un tel individu peut posséder, le site de médias alternatif Bastamag, ainsi que d'autres journalistes et blogueurs liés à cette plainte ne seront p...