Recherche du mot clé « palmeraie » (4 résultats)

Pas besoin ici d'introduction superflue tant les exactions du groupe Bolloré sont monnaie courante en Afrique, à l'instar de Bernard Henri Lévy ou de bien d'autres « bienfaiteurs » pour qui piller un pays en voie de développement en échange d'une poignée de cacahuètes ne pose pas le moindre problème !

Comme d'habitude, aucun tapage médiatique ne viendra dénoncer ce vautour, et encore moins une de ses nombreuses sociétés, dont Bolloré Africa Logistics, qui sévit dans 41 pays : Afrique du Sud, Algérie, Angola, Bénin, Botswana, Burkina Faso, Burundi, Cameroun, Côte d’Ivoire (Sitarail), Djibouti, Éthiopie, Gabon, Gambie, Ghana, Guinée, Guinée équatoriale, Kenya, Libéria, Mali, Madagascar, Malawi, Maroc, Mauritanie, Mozambique, Namibie, Niger, Nigeria, Ouganda, République centrafricaine, Ré...

Herakles persiste et signe : l'entreprise américaine avance dans les travaux d'installation de sa future palmeraie.
 
Les images aériennes prises par Greenpeace début novembre mettent en évidence le déboisement de la zone de concession, jusque-là constituée de forêts denses, mis en oeuvre par la SG Sustainable Oils Cameroon (SGSOC) filiale locale de l'entreprise Herakles farms dont le siège social est à New York. On peut observer les opérations de déforestation, ainsi que la pépinière, cette zone où sont déposées les pousses de palmiers.
 
Ces activités de déforestation ont lieu alors que le bail foncier de 99 ans dont dispose la SGSOC n'a pas encore été approuvé par décret présidentiel !! Elles sont donc contestables au regard du droit camerounais. Le projet, s'il est poursuivi, s'étendra...

La fin de la saison des pluies dans le Sahel a donné le signal du départ du criquet pèlerin vers les territoires du nord et leurs pluies hiverno-printanières. Des groupes de plusieurs milliers d'insectes ont été repérés en Mauritanie. Au sol, des équipes de guetteurs les pistent sur plusieurs dizaines de milliers de km2 et traitent les zones où des larves ont été détectées. Leur crainte ? La formation d'essaims de centaines de milliers d'individus qui s'attaqueraient aux arbres et aux cultures.
 
Cette situation est jugée « sérieuse » et pourrait s'aggraver dans les prochaines semaines.
 
« Des criquets pèlerins ont été observés dans les régions du Tagant et de l'Adrar, ou en Assaba, au nord de la ville de Kiffa »
, explique Mohamed Abdallahi Ould Babah, directeur du Centre national de lutt...

Le développement des plantations de palmiers à huile est à l'origine d'une déforestation massive en Indonésie et en Malaisie, les deux premiers producteurs mondiaux. Dès à présent, et après avoir favorisé l'essor des économies d'Asie du Sud-Est au prix de cette dévastation, le palmier à huile fait son grand retour en Afrique.

Pour des raisons environnementales en effet, les grands producteurs asiatiques d'huile de palme ne peuvent plus étendre en toute liberté leurs plantations en Indonésie et en Malaisie, qui fournissent les quatre cinquièmes de la production mondiale. Or, la demande en huile de palme des pays du Sud, Chine et Inde en tête, qui consomment plus de 80 % de la production, est en forte progression. Et au Nord, les Etats-Unis et l'Europe accroissent quant à eux leur demande...