Recherche du mot clé « pacte de stabilité » (2 résultats)

Coup de théâtre en Allemagne, le MES et le pacte budgétaire violent la constitution.
 
Une partie de l'opposition et 12.000 citoyens allemands saisissent le tribunal constitutionnel fédéral de karlsruhe pour qu'il décide que le pacte budgétaire et le M.E.S. violent la démocratie et la constitution allemande.
 
Du coup, m. joachim gauck, président de la république fédérale d'allemagne, vient de décider de reporter la ratification du pacte budgétaire et du MES.
 
Tout peut désormais arriver
 
Voici moins de 48 heures, tous les médias français faisaient leur Une sur le prétendu triomphe de « l'Europe du sud » au sommet européen des 28 et 29 juin, qui aurait « fait plier » l'Allemagne, comme a osé le titrer, sans craindre le ridicule, le journal Le Monde daté du 30 juin.
 
On annonçait dans la foulée...

Visiblement, le « coup de poker » des marchés (lien) n'a pas suffit à faire peur à tous les citoyens, car les élections approchent dans de nombreux pays, et les résultats sont encore incertains. Face au dangers que représentent pour les banques la menace d'élections libres et contestataires, les dirigeants européens passent donc à l'étape suivante en menaçant désormais clairement de se passer des pays qui refuseraient le fameux « pacte de stabilité », c'est-à-dire tous ceux qui seraient tentés de faire passer l'extrême gauche au pouvoir dans leur pays.
 
En proposant explicitement la mise en place d'une Europe « fédérale » aux peuples européens, la chancelière allemande exprime désormais clairement son impatience, et laisse entendre qu'elle laissera tomber tous ceux qui auront refusé de s...