Recherche du mot clé « page-2 » (15 résultats)

Jugeant ce texte paru dans le Guardian de Londres d'une importance capitale, le Comité éditorial de Vigile a décidé de vous en présenter la traduction, confiée à Richard Le Hir. vigile
 
Cinq jours après le déraillement et l'explosion à Lac-Mégantic au Québec d'un train transportant du pétrole brut, la petite municipalité rurale présente le visage de la désolation. Son centre-ville calciné ressemble à un lieu de sacrifice. Cinquante personnes y ont trouvé la mort, ce qui en fait l'une des pires catastrophes de l'histoire récente du Canada.
 
Dans la foulée de l'explosion, politiciens et éditorialistes ont souligné l'indécence qu'il y aurait à politiser l'événement et à en rechercher les causes profondes. Le deuil est permis, mais pas une analyse approfondie. En avril dernier, dans le cadre ...

« Alerté par un groupe hongrois, la Commission européenne enquête sur la fixation des prix pétroliers. L'UE a perquisitionné les locaux de Royal Dutch Shell, de BP et de Statoil. »
 
Il s'agit d'une enquête de grande ampleur et on n'avait pas vu cela depuis le scandale du Libor. Un producteur d'éthanol hongrois a dit mercredi avoir alerté la Commission européenne sur le rôle de l'agence Platts dans la fixation des prix pétroliers, contribuant ainsi à inciter les autorités de la concurrence à lancer une enquête auprès de trois grandes compagnies pétrolières. Pannonia Ethanol, un novice sur le marché européen de l'éthanol, est ainsi devenue la première entreprise à publiquement dire qu'elle s'était plainte auprès de Bruxelles dans ce dossier.
 
Perquisitions chez trois géants
 
La Commission eu...

La surproduction de pétrole est une mauvaise nouvelle pour l'environnement. L'augmentation de la production pétrolière nord-américaine est telle qu'elle provoque une véritable « onde de choc » planétaire, qui aura pour conséquence de freiner la hausse du cours de l'or noir au cours des prochaines années.
 
Un scénario qui tranche avec ce qu'on prévoyait il y a à peine quelques années. Mais cette ruée vers l'énergie fossile risque aussi de mettre à mal la recherche de sources énergétiques moins destructrices.

« L'Amérique du Nord a déclenché une onde de choc qui se répercute dans le monde entier »
, a résumé mardi la directrice exécutive de l'Agence internationale de l'énergie (AIE), Maria van der Hoeven, dans un communiqué présentant le dernier rapport semestriel de l'organisation sur l'é...

Les dispersants utilisés pour nettoyer les marées noires sont beaucoup moins visibles que le pétrole mais ils sont 52 fois plus toxiques. C'est ce que révèle une nouvelle étude publiée en ligne et que vous pouvez consulter et télécharger (lien en anglais). Du coup, la faune et la flore microscopiques qui vivent dans le golfe du Mexique ont de quoi se faire du souci...
 
En effet plus 7,5 millions de litres de dispersants Corexit 9527A et 9500A ont été déversés dans le golfe pour tenter d'empêcher le pétrole issu de la fuite de la catastrophe Deepwater horizon d'atteindre les rives en l'aidant à se dégrader plus rapidement en mer.
 
Oui mais voilà, lorsque le pétrole et le Corexit sont combinés, le mélange devient jusqu'à 52 fois plus toxiques que le pétrole seul, selon une étude publiée en ...

Le pétrole qui fait du plastique, on connaissait. Une entreprise américaine propose l'inverse : transformer du plastique usagé en pétrole. Une nouvelle alchimie, sur le mode du recyclage qui laisse espérer une diminution du pillage des ressources fossiles de la Terre ainsi qu'une « logique » baisse des prix de l'essence et produits dérivés. Mais il y a fort à parier que les grosses sociétés pétrolifères menacées par une telle découverte vont probablement vouloir se l'approprier pour garder leur monopole et ainsi encore augmenter leurs bénéfices à nos dépens !
 
Du vieux plastique qui redevient du pétrole brut d'excellente qualité : ce recyclage inédit mis au point par une jeune entreprise américaine transforme nos immenses décharges en de potentiels nouveaux gisements d'or noir. La techni...