Recherche du mot clé « ogives nucléaires » (6 résultats)


Vous l'aurez sûrement remarqué, les médias officiels contribuent depuis quelques temps à augmenter considérablement le climat de terreur ambiante en brandissant la menace d'un affrontement nucléaire entre les deux « éternel rivaux », à savoir les États-Unis et la Russie. Mais qu'en est-il réellement ?

Bien que cela n'ait pas toujours été le cas, et malgré le fait que rien ne puisse plus me surprendre venant de la part des exterminateurs patentés que sont les États-Unis, j'ai du mal à adhérer à une hypothétique guerre nucléaire entre les deux blocs, du simple fait qu'en aucun cas il ne pourrait y avoir de « vainqueur », mais ce n'est que mon analyse personnelle, et elle ne rejoint pas forcément la « logique » guerrière washingtonienne.

Quoiqu'il en soit, la situation vient d'évoluer danger...

Vous ne rêvez pas, la petite république des îles Marshall a déposé une demande de désarmement nucléaire complet auprès de la Cour internationale de justice de La Haye au Pays-Bas. Elle s'en prend donc directement aux puissances nucléaires mondiales en exigeant de leur part de se séparer de leur « précieux » !
 
Si l'initiative est à saluer et que le droit international est clair à ce sujet, leur donnant probablement gain de cause, combien y a-t-il de chances que ces requêtes aboutissent à une période ou la « guerre froide 2.0 » voit le jour et que les tensions américano-russes sont à leur paroxysme ? Le veilleur
 
Les dirigeants des îles Marshall espèrent, grâce à la justice internationale, forcer la main des puissances nucléaires de la planète en vue d'obtenir « enfin » la destruction comp...

Depuis la fin de l'URSS, les Américains ont fini par croire à leur propre propagande, et à la fin de l'histoire, cette situation nouvelle les plaçant en position de superpuissance invincible, capable de dicter ses quatre volontés au reste du monde. La crise syrienne marquerait-elle la fin de la toute-puissance américaine ?
 
Avec l'agenda révélé par le général Wesley Clark après le 11 septembre 2001 et la volonté affirmée de régner sur tout le moyen-orient, on savait déjà que les entités qui dirigent l'état profond américain pensaient tranquillement attaquer les pays les uns après les autres, puis, après avoir coupé les Russes et les Chinois de leur approvisionnement en pétrole, gaz et autres commodités, finiraient par les affaiblir et pourraient ensuite devenir maîtres du monde !
 
Bien sû...

Cet article de Benjamin Fullford peut paraître polémique mais dans la mesure où je partage son avis, je vous en fait pars tout de même. Ce journaliste canadien, aujourd'hui exilé au Japon, a travaillé pendant sept ans comme chef du département Asie-pacifique pour le magazine Forbes et pendant 20 ans comme journaliste.
 
Celui-ci aurait abandonné ses fonctions en 2005 suite à des désaccords avec sa direction concernant des articles qui s'approchaient trop de la vérité. Il se serait alors allié avec diverses sociétés secrètes asiatiques  qui s'opposent au Nouvel Ordre Mondial. Ces sociétés sont réunies sous le nom de « White dragon society ». Fullford serait devenu le porte-parole de cette organisation en échange de leur protection.
 
Il est l'un des rares journalistes à avoir pu interviewer...

Alors que l'Assemblée générale de l'ONU se réunissait pour débattre de la situation en Syrie et que les puissances occidentales et du Golfe durcissaient leur menaces de guerre, jeudi 7 juin 2012, la Fédération de Russie a procédé à deux lancements de missiles balistiques intercontinentaux (ICBM).
 
Les troupes balistiques stratégiques russes (RSVN) ont effectué un tir d'essai réussi d'un missile balistique intercontinental Topol, ont rapporté ce vendredi les médias russes.

Le porte-parole des RSVN, le colonel Vadim Koval, a déclaré que le missile, tiré jeudi depuis le site de lancement de Kapustine Iar dans la région d'Astrakhan au sud de la Russie, avait atteint sa cible au Kazakhstan avec la précision requise.

A la base le Topol ne comprend qu'une seule ogive de 550 kilotonnes mais le...