Recherche du mot clé « obd » (3 résultats)


Les bonnes nouvelles se font rares, alors autant se réjouir quand il y en a, d'autant plus que celle-ci rétablit les choses sur une information qui avait - à juste titre - suscité il y a peu votre indignation.

Vous souvenez-vous de l'article annonçant que gendarmes et policiers allaient pouvoir interroger votre véhicule via son dispositif électronique (prise OBD), et ainsi pouvoir cumuler les contraventions à votre encontre, sans le moindre flagrant délit ? Eh bien il n'en sera rien ! Face à la grogne provoquée par cette annonce, et probablement aussi pour ne pas jeter de l'huile sur le feu sur fond d'une Loi travail passée en force à deux reprises, le gouvernement a préféré effectuer un rétro-pédalage pour calmer le jeu.

Comprenez bien que le texte de loi n'est pas retiré, mais amendé de...

Si vous étiez déjà exaspéré(e)s par l'augmentation sans cesse croissante du nombre de nouveaux radars routiers toujours plus perfectionnés - un racket organisé de l'état soit disant soucieux du nombre de morts sur la route, brandissant des statistiques manipulées à des fins lucratives - vous n'allez pas aimer ce qui suit.

Fini le flagrant délit nécessaire pour vous infliger une contravention, il suffira aux représentants des forces de l'ordre de se connecter à la prise OBD (On Board Diagnostics) disponible sur votre véhicule pour l'interroger et ainsi savoir quand et de quelle manière vous avez transgressé la loi.

Étant personnellement un grand nostalgique des anciennes générations de voiture ou toute cette foutue électronique était absente ou peu implantée, cela me procure une raison...

Communément dénommés par l'appellation anglophone « chemtrails », les épandages aériens réalisés dans l'atmosphère de nombreux pays sont la cible de toutes les spéculations. Bien que leur existence soit historiquement bel et bien avérée, l'immense majorité de la population n'a pas même connaissance de cette théorie classée par la doxa médiatique dans la catégorie des élucubrations conspirationnistes.

Réalité des épandages

Les épandages aériens de produits chimiques dans l'atmosphère ont une histoire relativement ancienne, remontant au moins au début du siècle dernier : déjà en 1927, Donald Bradner et Nicholas Oglesby déposèrent un brevet pour un système de diffusion de produits chimiques à partir d'avions. [2] Des centaines d'autres brevets en lien avec la modification du climat, qu'il...