Recherche du mot clé « nouvelles sanctions » (6 résultats)

C'est officiel, lors de la réunion au sixième sommet annuel à Fortaleza, au Brésil, les représentants des cinq grands pays émergents connus sous le nom de « BRICS » (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud), ont signé, mardi 15 juillet, un accord concrétisant la création d'une banque de développement et d'une réserve de change commune, la « New Development Bank ». Le veilleur
 
Le Brésil, la Russie, l'Inde, la Chine et Afrique du Sud, autrement dit les « BRICS », se sont réunis lundi dernier lors d'un sommet dans la ville de Fortaleza, au Brésil, au cours duquel ils ont décidé de créer une banque de développement et un fonds de réserve de crise pour disposer d'une alternative au FMI et à la Banque mondiale. Les BRICS estiment que ces deux dernières défendent trop les intérêts des pa...

Notre brave Obama a décidé aujourd'hui au nom des États-Unis d'imposer de nouvelles sanctions à la Russie, en ciblant sept responsables russes ainsi qu'à 17 entreprises de l'entourage proche du président Vladimir Poutine, et ce en représailles à ce qu'il qualifie d'« actes de provocation » en Ukraine, on croit rêver !
 
Selon la presse américaine (New York Times), la Maison Blanche envisage de frapper de sanctions les patrons des groupes pétrogaziers russes Rosneft et Gazprom [1], Igor Setchine et Alexeï Miller, des proches du président Poutine. A ce stade, deux déductions peuvent être faites : Soit Obama est un crétin fini, soit il est décidé à pousser Poutine à fermer les vannes du gaz russe pour forcer l'Europe à accepter le gaz de schiste américain.
 
En plus de ces attaques aux groupes...

On peut dire que Pyongyang a de la suite dans les idées, ce n'est pas la première fois qu'il menace les Etats unis de frappe nucléaire préventive. Si on ajoute à cela les tensions considérables générées par le conflit américano-russe vis à vis de l'Ukraine, nous sommes en droit de craindre l'avènement de cette 3ème guerre mondiale si redoutée.
 
J'ai peut être tort, mais je suis inquiet suite à la disparition du Boeing 777 de la Malaysia Airlines. Son dernier contact radio officiel a eu lieu assez loin de la Corée du nord, mais de récents tirs de missiles nord coréens ont frôlés un avion de ligne, et on apprend maintenant qu'ils ont dérobés les plans d'un drône américain ! Nous en sauront plus dès que l'épave ou les restes de l'avion seront localisés, mais d'ici la, beaucoup de scénarios...

Le « diktat » du président américain oblige Renault à cesser toute activité en Iran. Faute de quoi, l'Alliance Renault-Nissan risquerait de ne plus pouvoir commercer avec les Etats-Unis. Renault a produit à travers ses partenaires 100.000 voitures en Iran l'an dernier...
 
Déjà, PSA avait dû se retirer en 2012 sous la pression de GM, provoquant ainsi une vague de licenciements sans précédent. Un manque à gagner pour l'industrie tricolore !

« Le président Obama a donné l'ordre de cesser l'activité en Iran »
, a affirmé ce vendredi, Carlos Tavares, Directeur délégué de Renault, non sans ironie et une certaine amertume. Faute de quoi, les entreprises qui commerceraient encore avec ce pays se verraient interdire toute activité aux Etats-Unis. « Des  discussions diplomatiques ont lieu d'Etat ...


Washington a cherché à accentuer la pression lundi sur Pyongyang avec de nouvelles sanctions économiques, au moment où la tension était à son comble dans la péninsule coréenne sur fond de manoeuvres militaires au Sud et de menaces d'attaque nucléaire par Pyongyang.
 
Le dirigeant de Corée du Nord Kim Jong-Un a désigné une petite île sud-coréenne proche de la frontière maritime entre le Sud et le Nord comme première cible en cas de conflit, a rapporté mardi la presse officielle nord-coréenne. L'île de Baengnyeong sera la première visée par l'armée nord-coréenne, a annoncé Kim, lors d'une visite de casernes militaires proches de la frontière lundi, premier jour des manoeuvres militaires conjointes menées par Séoul et Washington et vivement condamnées par Pyongyang.
 
Le département américain ...