Recherche du mot clé « nouvelle étude » (32 résultats)

Si une contribution d'origine humaine ne peut être niée concernant les changements climatiques que nous observons, dont les causes sont liées à une variabilité cyclique naturelle dépendante de facteurs aussi variés que nombreux et complexes, le GIEC (Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat) n'a eu de cesse d'affirmer que seule une responsabilité d'origine exclusivement anthropique ne pouvait en être la cause, utilisant en ce but des « preuves emblématiques » telles que la population des ours polaires - qui semble en fait se porter bien - ainsi que le recul de glaciers.

C'est d'un de ces glaciers dont il est question aujourd'hui, celui des Alpes, et si un recul est réellement constaté de nos jours, une nouvelle étude démontre que cela s'est déjà produit à maintes ...

Si la théorie « hautement conspirationniste » concernant la démolition contrôlée des 3 tours du World Trade Center ne fait plus aucun doute pour un grand nombre de personnes qui ont décidé de ne pas se laisser abuser par les rapports officiels, d'autres continuent d'y croire dur comme fer, prétextant souvent qu'aucune étude scientifique sérieuse ne vient avaliser la théorie complotiste.

Eh bien ces adhérents au dogme officiel vont désormais devoir composer avec une étude scientifique sérieuse qui va les contraindre à revoir leurs arguments s'ils désirent s'obstiner dans cette voie. Car si certaines théories fumistes (extra-terrestres, reptiliens et autres fadaises) relayées par certains illuminés de la complosphère permettaient jusque-là aux tenants de la version officielle de jeter ha...


Bien que la nouvelle ne soit pour le moment pas encore prouvée, cette nouvelle étude démontre une réaction neuronale au stimuli magnétique, et si réponse il y a, c'est qu'une perception est donc bien établie par notre cerveau.

Si l'hypothèse se vérifie, cela signifie-t-il que nos ancêtres hominidés bénéficiaient d'un sens de l'orientation bien plus développé que celui que nous possédons aujourd'hui, et si oui, à quel moment de l'évolution s'est il estompé ?

Toujours en se basant sur la théorie de l'évolution (controversée) prônée par Charles Darwin, s'agirait il sinon d'une capacité laissé en héritage par nos ancêtres mammifères dans nos gênes, et qui s'est « désactivée » à un moment donné ?

L'article ne dit pas quelles pourraient être les répercussions sur notre quotidien des change...

La nouvelle m'est parvenue de spaceweather le vendredi 13 de ce mois (sic), mais je n'avais pu la traduire faute de temps. Par chance, une adaptation en a été faite par le site La Terre du Futur que je salue au passage.

Cette information est importante, puisqu'elle démontre d'une part que le dogme scientifique officiel concernant les fluctuations du champ magnétique terrestre est en train de changer, et d'autre part car il est constaté que l'affaiblissement de ce dernier s'accélère.

Malgré tout, il subsiste à mes yeux des incohérences dans les discours des scientifiques qui, comme cela se produit souvent, persistent à ne pas vouloir réviser leurs chiffres malgré l'aveu d'une incompréhension dans un domaine encore mal appréhendé. Pour cet exemple, alors que ces scientifiques reconnaiss...


Voici une information qui va ravir les fans de matrix, car elle révèle que ce que nous prenons pour la réalité n’en est en fait qu’une parmi d’autres. On pourrait même parler de réalités alternatives, ou encore évoquer une réalité relative.

Pour commencer, notre vision ne perçoit qu’une infinitésimale fraction du spectre lumineux existant, ce qui réduit à peau de chagrin les informations qui parviennent à l’œil puisque ce dernier fonctionne en captant la lumière afin de l’analyser. Cette « fraction » d’informations arrive ensuite de manière diffuse aux photo-récepteurs de l’œil chargés de les rassembler et de les transmettre au cerveau.

Ce signal perçu par le cerveau n’est jamais absolu puisque seule la différence d’intensité perçue entre les photo-récepteurs est retenue et non le niv...