Recherche du mot clé « mutant » (13 résultats)

Le moustique OX513A sera peut-être le premier animal - ou plutôt insecte - transgénique que vous rencontrerez dans la nature. Conçu par une entreprise britannique, ce moustique OGM doit servir à lutter contre la propagation de la dengue. Après des tests grandeur nature, le Brésil est sur le point de donner son feu vert à sa commercialisation. Problème : aucune étude indépendante n'a été réalisée pour mesurer les conséquences de la production massive de cet insecte transgénique. Et son efficacité contre la dengue est contestée.
 
Ce n'est malheureusement pas un scénario de série B. Pour la première fois, des animaux génétiquement modifiés vont être commercialisés en milieu ouvert. Le Brésil est sur le point d'autoriser l'usage de moustiques génétiquement modifiés. Le 10 avril, la Commissio...

Sous prétexte de devancer dame nature que ces « scientifiques » estiment « la plus grande menace pour l'homme », ces derniers tentent de créer la mutation la plus dangereuse au monde ! Les intentions dévoilées ici sont de devancer les problêmes pour y être préparés le moment venu, mais je doute que cette approche soit la bonne.
 
Un vieil adage nous dit « L'homme intelligent saura résoudre un problême, l'homme sage saura l'éviter », donc pourquoi n'essaient ils pas plutôt de comprendre la raison de ces mutations et ainsi éviter qu'elles se provoquent ? A moins que les raisons réelles soient de fournir les outils nécéssaires au plans du nouvel ordre mondial, à savoir la réduction de la population, ou encore lancer une propagande de peur et ainsi leur permettre d'écouler leurs stocks de vac...

Surtout ne paniquez pas. Ce n'est pas pour vous inquiéter mais une fiole contenant le virus Guanarito (wiki), capable d'engendrer une grave fièvre hémorragique, a disparu d'un laboratoire hautement sécurisé du Texas, aux États-Unis.
 
Dans un communiqué diffusé le 23 mars, le président de l'école médicale de l'Université du Texas, David Callender, a expliqué que l'équivalent de « moins du quart d'une petite cuillère » de ce virus était introuvable dans le congélateur pourtant fermé à clé qui se trouve dans les locaux sécurisés du Galveston National Laboratory. Une disparition mise au jour grâce à une inspection qui s'est déroulée le 20 et 21 mars.
 
« Le système de sécurité des locaux n'a pas été forcé et il n'y a pour le moment aucun signe de méfait », a ajouté Callender. « Il est fort pos...

Après le veau aux hormones, la vache folle, la grippe porcine, la grippe du poulet, après le panga, poisson nourri avec des déchets de sous-produits végétaux et des cadavres de poissons déshydratés, le saumon mutant, premier animal transgénique proposé à la consommation, voilà le cheval qui a pris la place du boeuf dans les plats cuisinés...
 
Si cette dernière affaire est une fraude géante organisée par des mafias à l'échelle européenne en vue de réaliser rapidement des superprofits, elle occulte cependant le problème essentiel qui est celui des conditions d'élevage des animaux et de la qualité finale des produits vendus... Que nous fait-on manger, de gré ou de force ? Que contiennent en réalité les viandes et les poissons d'élevage ? Pour répondre à ces questions, il est bon de se référ...

Quelques mois seulement après qu'une étude aujourd'hui célèbre ait découvert que le maïs NK603 génétiquement modifié de Monsanto entraîne de sérieux dommages et des tumeurs sur les mammifères, un article publié par l'Autorité Européenne de Sécurité Alimentaire (AESA) a mis au jour que la plupart des OGM d'usage commercial actuels contiennent un gène viral dissimulé qui semble dangereux à consommer par les humains.
 
Cet important article met en lumière le fait que 54 caractères OGM sur 86 actuellement approuvés pour utilisation, ou en gros 63 %, contiennent un étrange gène viral nommé « gène VI », qui, selon les recherches, altère la fonction normale des céréales.
 
Cette altération est présente dans une majorité d'OGM largement cultivés et commercialisés aujourd'hui, dont les maïs NK603 et...