Recherche du mot clé « moyens de communication » (11 résultats)


Impossible d'échapper au matraquage médiatique quasi-unanime en cours, la cause semble être entendue et acquise pour notre nouveau, beau, jeune et fringuant président de la république, les superlatifs ne manquent pas pour désigner Emmanuel Macron, ce nouveau défenseur de la planète qui s'offre au passage le luxe de fustiger son homologue américain sur son retrait de l'Accord de Paris sur le climat. Affront ultime, notre macrovingien le fait en usant la langue de Shakespeare dans un « Make our planet great again », détournant ainsi un slogan de campagne de Donald Trump : « Make America Great Again » (qui lui-même l'avait repris à Ronald Reagan).

On s'étonne et s'indigne du choix d'un Trump qui avait pourtant dès les débuts affiché son climato-scepticisme, et qui applique donc ici une de s...

Les articles témoignant d'un effondrement monétaire global, ou plus simplement d'un crash systémique ne datent pas d'hier et sont de plus en plus nombreux, témoignant de l'état alarmant d'une finance mondiale qui vit ses derniers instants.

Dans une spéculation effrénée tous azimuts pour engranger toujours plus de bénéfices, ce système capitaliste totalement déconnecté de la réalité finit d'épuiser ses possibilités, telle une orange que l'on a pressée encore et encore, jusqu'à ce que plus une goutte de jus n'en sorte. C'est une réalité, et tout économiste compétent ne peut le nier.

Nombreuses sont les personnes qui attendent et espèrent cet effondrement synonyme d'un possible nouveau départ, et de la fin de l'emprise d'un monstre tentaculaire qui asservit et appauvrit le monde, mais co...


Merci à François Cusset pour ce texte qui met en lumière l'ébullition sociale actuelle tout en pointant du doigt les parallèles de notre passé révolutionnaire tumultueux. Il souligne un autre point d'importance qui peut être perçu comme encourageant, car selon lui, les conditions d’une révolte globale sont sur le point d’être réunies.

Bien qu'un certain scepticisme puisse être observé au vu des nombreuses récupérations politiques habiles constatées lors des naissances contestataires passées, la situation pourrait bien être différente aujourd'hui. Car si les peuples à l'initiative des soulèvements que nous enseigne l'histoire ne jouissaient que de peu de moyens de communication ou d'outils de connaissance, la technologie moderne a changé la donne.

Évidemment, comme de par le passé, ces...


Effondrement économique en cours, montée en puissance de la grogne sociale ambiante, catastrophes naturelles de grande ampleur en forte hausse, autant d'éléments non négligeables responsables d'une crainte générale grandissante et légitime.

Sur les réseaux sociaux, indicateurs assez fidèles des inquiétudes du moment, les commentaires concernant ces appréhensions et les comportements à adopter en temps de crise se multiplient. Parmi ceux-ci, le départ anticipé est souvent évoqué pour anticiper une situation dangereuse, mais une question importante est trop souvent ignorée : Quand partir ?

Une fois encore, les talents de survivaliste aguerri (et de rédacteur) de Pierre Templar nous apportent des réponses éclairées et pertinentes à cette question.

Le Veilleur

Savoir reconnaître le moment...

Il est intéressant de constater que ces faits surviennent peu de temps après les accords historiques récents passés entre la Russie et la Chine. Ces accords dérangent au plus haut point les Etats-Unis, et c'est peu dire.
 
On dirait bien que l'oncle Sam, après avoir tenté de diaboliser la Russie pour les évènements dont il est responsable en Ukraine, cherche à faire de même avec l'empire Chinois, et la encore, ses « sanctions officieuses » semblent se retourner contre lui. Pauvre bougre, on en aurait presque de la peine ;-) Le veilleur
 
Les entreprises d'État chinoises ont été ordonnées de rompre leurs relations avec des cabinets de consulting américains, selon le quotidien britannique The Financial Times, qui cite des sources anonymes. Ainsi, les cabinets de consulting américains, notamme...