Recherche du mot clé « missile balistique » (7 résultats)

Il faut avouer que les récentes actualités de la scène, ou plutôt du théâtre géopolitique sont assez inquiétantes, et laissent entrevoir une possible escalade de l'habituelle narrative belliqueuse des États-Unis. Ces évènements agressifs et en violation avec le droit international, sous couvert d'une lutte se voulant combattre l'état islamique selon Washington et son nouveau président Trump, ne sont en fait selon moi qu'une tentative visant à atteindre plusieurs objectifs.

Nous avons en premier lieu un Trump qui, en totale contradiction avec ses premiers discours, tient à légitimer son autorité de chef de guerre d'une puissance hégémonique, et qui pour cela n'hésite pas à utiliser ses « nouveaux jouets » les plus puissants, à l'image de la démesure architecturale de ses énormes buildin...

Depuis le coup d’état politique organisé avec succès en Ukraine par l’oncle Sam et ses amis interventionnistes occidentaux, la montée des tensions entre les États-unis et la Russie - ainsi que la renaissance de la guerre froide qu’on croyait enterrée - ont vus fleurir dans de nombreux médias les gros titres relatant une menace devenue soudainement imminente, celle d’une confrontation militaire inévitable entre les deux blocs.

L’opportunité d’instaurer un nouveau règne de la peur rouge a bien sûr été saisie par l’actualité qui n’a pas manqué une nouvelle occasion de désigner l’odieux Vladimir Poutine comme responsable de la situation en Ukraine, comme de tous les maux de la planète d’ailleurs. L’apogée fut atteinte, quand contre toute attente, ce dernier instaura le référendum permettan...


Washington a cherché à accentuer la pression lundi sur Pyongyang avec de nouvelles sanctions économiques, au moment où la tension était à son comble dans la péninsule coréenne sur fond de manoeuvres militaires au Sud et de menaces d'attaque nucléaire par Pyongyang.
 
Le dirigeant de Corée du Nord Kim Jong-Un a désigné une petite île sud-coréenne proche de la frontière maritime entre le Sud et le Nord comme première cible en cas de conflit, a rapporté mardi la presse officielle nord-coréenne. L'île de Baengnyeong sera la première visée par l'armée nord-coréenne, a annoncé Kim, lors d'une visite de casernes militaires proches de la frontière lundi, premier jour des manoeuvres militaires conjointes menées par Séoul et Washington et vivement condamnées par Pyongyang.
 
Le département américain ...

Point de vue d'analyse intéressant. Il est très vraisemblable que l'OTAN soit en train de lâcher ses mercenaires islamistes d'Al CIAda et les envoie au casse-pipe pour s'en débarrasser et que l'oligarchie se soit rendu compte que la Russie et l'Iran ne lâcheront pas la Syrie (pas Al-Assad, mais la Syrie pour sûr...).

Que nous réserve 2013 ? A suivre de toute évidence...

Plan secret de la Russie en Syrie : le déploiement des missiles « Iskander M 9K720 »
 
« Les Américains, en retirant leurs navires de la Méditerranée refusent, en réalité, le risque d'escalade, en Syrie. Puisque l'OTAN, en installant des missiles « Patriot », en Turquie, a fait réagir les Russes, avec leur arme la plus redoutable, le missile Iskander, la Russie a demandé à Bachar al-Assad d'être plus incisif avec les terro...

Enfin, sachant les moyens que l'on déploie en France, si même eux sont en difficulté face à la Chine, avec les moyens qu'ils mettent, inutile de vous dire dans quel état de vulnérabilité l'on doit être.... Je pense notamment à nos infrastructures de type centrales nucléaires... Ce qui me fait dire que ça pourrait être « Open Bar » pour certaines personnes mal intentionnées...
 
Des pirates informatiques, liés au gouvernement de la Chine, ont pénétré par effraction dans un des réseaux informatiques les plus sensibles du gouvernement des États-Unis, ouvrant une brèche dans un système employé par le bureau militaire de la Maison Blanche pour des commandes nucléaires, selon la défense et des agents des renseignements au courant de l'incident.
 
Un fonctionnaire a déclaré que l'infraction cybern...