Recherche du mot clé « maïs Bt » (3 résultats)

De nouvelles inquiétudes viennent perturber la pseudo suprématie du géant Monsanto. En effet, une étude scientifique montre que le maïs transgénique est devenu impuissant contre la chrysomèle de maïs, l'insecte contre lequel il était conçu !
 
Dans une précédente publication « Afrique du Sud : Quand la nature donne une leçon de génétique à Monsanto », les généticiens de la tristement célèbre société américaine avaient étés confrontés à un papillon de nuit qui avait développé un système de défense contre la toxine d'un maïs OGM, balayant ainsi plusieurs années de recherches. C'est aujourd'hui au tour de la chrysomèle des racines (Diabrotica virgifera virgifera), un petit insecte de la famille des coléoptères mesurant quelques millimètres, de remettre les pendules à l'heure ! Le veilleur
 
Ap...

Les généticiens aux ordres de Monsanto sont inquiets, ils sont en train de constater que mère nature est en train de balayer d'un revers de la main de nombreuses années de recherche. Ces scientifiques bardés de diplômes qui n'ont d'autre arrogance que de vouloir contrôler (et accessoirement détruire) la nature ont oublié une règle pourtant essentielle et connue de tous : La nature reprend toujours ses droits !

Comment peut on un seul moment s'imaginer posséder le contrôle d'une entité dont l'expérience acquise durant des centaines de millions d'années en matière de créativité et d'adaptation, dépasse l'imagination et l'entendement ? Ne nous leurrons pas, Monsanto et ses sbires n'auront de cesse de protéger leurs interêts, mais les signes évidents que la vie na nullement l'intention de ...

Dans une victoire fascinante contre les créations génétiquement modifiées, une importante compagnie de biotechnologie, connue sous le nom de Syngenta, a été accusée au pénal d'avoir nié savoir que son maïs Bt génétiquement modifié tuait vraiment le bétail. De plus, non seulement la compagnie a nié ce fait, mais cela a été fait dans une affaire devant le tribunal civil qui s'est terminée en 2007. Les accusations ont finalement été publiées après une longue lutte juridique contre la compagnie géante, lancée par un agriculteur allemand appelé Gottfried Gloeckner, dont les vaches laitières sont mortes après avoir mangé de la toxine Bt et attrapé une maladie « mystérieuse ».
 
Elevées sur sa propre ferme de 1997 à 2002, en l'année 2000, toutes les vaches de la ferme étaient nourries exclusivem...