Recherche du mot clé « météorologie » (20 résultats)

Nouvel épisode de frayeurs au Japon, alors que les traumatismes liés au drame de Fukushima sont encore dans les mémoires des habitants, et que les vomissements radioactifs de la centrale du même nom continuent d'êtres occultés par les médias.

Frayeurs justifiées à plus d'un titre, car ce que ne mentionnent pas ces médias, c'est que les séismes survenus depuis hier se situent non loin d'une vaste caldeira volcanique de 23 km de large, située au sud de l'île de Kyushu ! Une étude universitaire datant de 2014 indique même que la quasi totalité de la population du Japon est exposée à un risque majeur d'éruption volcanique catastrophique qui pourrait survenir à tout moment.

L'un des auteurs de l'étude a même déclaré :

Il n'est pas exagéré de dire qu'une éruption volcanique colossale pourr...

Ou quand pouvoir et corruption n'avaient pas encore soudoyé toutes les strates influentes de notre société... Il est pour le moins amusant de constater qu'un refroidissement global était présagé par des scientifiques alors même qu'un accroissement significatif des émissions de CO2 était mesuré.

Amusant oui, mais plus pour très longtemps, car comme l'annonce un article du télégraph relayé par Benji sur les moutons enragés en octobre dernier, nier le réchauffement climatique d’origine humaine va devenir illégal et passible de poursuites ! Souvenez-vous du cas de Philippe Verdier, le présentateur météo qui s’est vu interdire d’Antenne sans le moindre débat après la parution de son livre dans lequel il remet en question les versions officielles.

Voici une publication issue du Collectif de...

Un avis de risque de tsunami a été diffusé vendredi soir à la suite d'un puissant séisme de magnitude 6.8 au large de Fukushima.

Un tsunami de faible ampleur s'est produit dans la nuit de vendredi à samedi dans le nord-est du Japon après un violent séisme au large de la centrale nucléaire accidentée de Fukushima. Une première montée des eaux de 20 cm a été mesurée moins d'une heure après les secousses à Ishinomaki, la ville côtière la plus meurtrie par le gigantesque tsunami de mars 2011. Des vagues de quelques centimètres ont touché ensuite divers autres points des préfectures de Miyagi, Iwate et Fukushima. La mise en garde a cependant été levée un peu moins de deux heures après avoir été émise.
 
Une forte secousse de magnitude 6,8 s'était produite samedi vers 4 heures heure locale en ...

Sans vouloir sombrer dans le sensationnalisme, j'avoue avoir de la peine à trouver les superlatifs appropriés face au gigantisme du super typhon qui a déjà commencé à ravager le Japon.
 
Comme si cela ne suffisait pas, il ne faut pas oublier que la centrale nucléaire de Fukushima-daiichi est toujours dans un très mauvais état, et ce super Typhon risque fort de provoquer des dégâts supplémentaires aux réacteurs, avec à la clé de nouveaux déversements incontrôlables de matières radioactives dans l'océan. Évoquant la taille du monstre, un astronaute de la Station spatiale a dit « Je n'ai jamais rien vu de tel », précisant qu'il ne pouvait photographier la tempête entière, même en utilisant un objectif « fisheye » (illustration), et estime la taille de l'oeil du typhon à 65 km de largeur !
 
L...

Un puissant séisme de magnitude 6.2 s'est produit tôt lundi 5 mai dans l'est du Japon, secouant très violemment les gratte-ciel et maisons du centre de Tokyo, sans entraîner de risque de tsunami mais faisant quand même au moins 11 blessés légers dans la capitale et alentour.
 
Le tremblement de terre est survenu à 5 h 18 heure locale (22 h 18 dimanche à Paris). Son épicentre était situé sur l'île Izu Oshima, au sud de la capitale, et son hypocentre à 160 kilomètres de profondeur. Le centre américain de surveillance des séismes, l'USGS, a pour sa part évalué la magnitude à 5,8.
 
« C'était un séisme très profond du type qui en général génère peu de répliques »
, a expliqué lors d'une conférence de presse un sismologue de l'agence de météo. De toutes petites vibrations ont d'abord été ressent...