Recherche du mot clé « lobbying » (32 résultats)


L'information semble ne pas avoir fait grand bruit, traitant pourtant du sujet aussi délicat que controversé de l'obligation vaccinale que veut à tout prix nous imposer notre cher ministre de la santé, Mme Agnès Buzyn. L'article est daté du 31 août, mais il est vrai qu'entre les joutes verbales de Donald Trump et du dirigeant nord-coréen Kim Jong Un, les avancées inquiétantes du « boucher » Assad face aux gentils terroristes soutenus par l'occident, le scandale sur le Levothyrox et autres, les conditions étaient réunies pour que cela passe inaperçu.

J'avais déjà en juin évoqué les liens d’intérêt entre la ministre de la Santé et l'industrie pharmaceutique, et je ne fut pas le seul. Évidemment, cela n'a pas pour autant perturbé la ministre ni ne l'a faite dévier de ses objectifs si prof...

Alors que la nouvelle ministre de la Santé, Agnès Buzyn, dévoilait le 15 juin dans une interview au Parisien ses intentions de rendre obligatoires 11 vaccins (contre 3 aujourd'hui), de récentes découvertes sur son passé professionnel laissent entrevoir ses liens douteux avec l'industrie pharmaceutique, alias « big pharma ».

Une réelle question sur de très probables conflits d'intérêts se pose en effet, à commencer par son mari, Yves Lévy, qui n'est autre que le directeur de l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), mais également auprès de laboratoires pharmaceutiques, puisque les déclarations publiques d'intérêts d'Agnès Buzyn [1][2] que s'est procuré le site libreactu.fr, attestent qu'elle a été directement rémunérée pour diverses activités par le laborato...

Se voulant aussi détaillé que long et exhaustif, cet article se destine principalement aux fervents et sincères défenseurs de l'écologie et de la protection environnementale qui, pour la plupart, méconnaissent les réelles origines des organisations écologistes qu'ils soutiennent.

Ils ignorent de fait qu'ils participent malgré eux au prolongement et à la légitimisation d'un « model business » conçu par des élites capitalistes, ayant pour double objectif de leur permettre de contrôler une « tendance verte » génératrice de profits considérables, tout en leur prodiguant une image bienfaitrice, responsable et soucieuse de notre avenir.

S'il est une règle qui se vérifie invariablement, tous contextes confondus, c'est que toute cause ou évènement susceptible de générer des profits sera utili...


C'est après une période d'inactivité passagère que je reprend la plume, ou plutôt le clavier, pour aborder aujourd'hui un sujet délaissé depuis le mois de juillet 2016 : le sempiternel « Réchauffement climatique ». Dans une récente publication, Frits Bolkestein - dirigeant du parti libéral néerlandais, ministre de la Défense et Commissaire de l'Union Européenne - évoque les intellectuels qui prêchent le catastrophisme climatique et dénonce les scénarios aussi alarmistes qu'inexacts qui figurent dans le rapport du Club de Rome (« Limits to Growth », ou rapport Meadows) publié en 1972 par Dennis Meadows, et actualisé en 2012 par le Smithsonian Institute.

Il n'est aucunement question pour moi de dénigrer la responsabilité humaine dans la dégradation ou même la destruction de notre environ...

Et dire qu'il y a seulement quelques années le thème de la surveillance généralisée évoqué par certains esprits éclairés était taxé au mieux d'anticipation, au pire de complotisme...

Je vous parlais il y a peu de temps du fait que gendarmes et policiers allaient pouvoir interroger votre véhicule en interrogeant le boitier électronique embarqué, mais cela ne semble qu'une étape préliminaire à la surveillance de votre comportement routier. Voici venir la boîte noire, similaire à celle d'un avion, et qui une fois encore sous couvert de vérifier en temps réel que vous êtes un gentil conducteur responsable, va permettre de pousser encore plus loin la surveillance de vos activités, que vous le vouliez ou non.

Pour quelle raison selon vous les véhicules anciens sont désormais bannis de la capita...