Recherche du mot clé « kgb » (5 résultats)

L'information a fait le tour du web hier, provoquant étonnement et indignement : Le président sortant Barack Obama a, dans un élan puéril aux apparences vindicatives, expulsé sans ménagement 35 diplomates du sol américain et fait fermer deux bâtiments russes à New York et dans le Maryland.

Le motif évoqué est que Moscou se serait ingéré dans les élections présidentielles américaines en ayant orchestré - et même supervisé en personne - des attaques informatiques. Ce sont ces mêmes accusations qui sont reprises unanimement par les médias mainstream depuis des semaines, et qui selon ces derniers, rendent Vladimir Poutine directement responsable de la cuisante défaite d'Hillary Clinton face à Donald Trump.

Des accusations démenties pourtant à de nombreuses reprises par les responsables ru...


C'est paraît-il le « scoop » du moment, impossible donc d'y échapper, mais ne vous attendez pas à des commentaires bienveillants sur cette affaire de la part du veilleur, il n'en sera rien.

Le titre choisi ici est assez clair en ce qui concerne ma position sur le sujet, il s'agit bien d'une mascarade organisée, et qui plus est, qui tombe à point nommé. Évidemment, plusieurs Français sont mis en cause dans cette affaire, ou plutôt « sacrifiés » afin de crédibiliser l'ensemble, et on ne peut s'étonner d'y voir apparaître le front national, alors que ce parti pourrait présenter un danger pour les élections de 2017.

D'autres « sacrifiés », dont leur absence sur ces documents auraient été plus que louches, comme Jérome Cahuzac, Michel Platini, Jérôme Valcke, Arnaud Claude (associé de Nicol...

C'est désormais récurrent, dès lors qu'on s'oppose aux intérêts des multinationales, ou même aux idées que l'establishment tente de nous imposer par le truchement de rapports généralement biaisés, on se voit rapidement affublé d'une étiquette destinée à nous discréditer (conspirationniste, négationniste, complotiste, terroriste, etc.).
 
Dans le contexte qui nous intéresse aujourd'hui, les représentants de l'Otan - qui rappelons-le ne sont bien sûr nullement acoquinés avec les lobbyistes d'entreprises pétrolières -, tentent de diaboliser les militants anti gaz de schiste auprès de l'opinion publique, sous prétexte que ces derniers seraient infiltrés et manipulés dans le but de servir les intérêts de Gazprom, et donc du méchant tsar Poutine. Bien évidemment, cela n'a aucun rapport avec le...

Ayant récemment visionné une vidéo relatant une interview d'Eric Filiol réalisée lors du « Hack in Paris » 2013, il m'a semblé pertinent d'en faire un article pour que vous prenniez conscience de la réalité quant à l'étendue des pouvoirs des programmes d'espionnage et de leurs capacités à mettre à mal ce qui reste de votre pseudo vie privée.

Après tout, pour nombre d'entre vous, Prism n'est qu'un mot, et ce que vous en avez certainement retenu, c'est que les Etats unis espionnent illégalement de nombreux pays dont le nôtre, et ce, principalement dans un but politique et/ou commercial, n'ayant donc que peu de chances de cibler des personnes aussi insignifiantes à leurs yeux telles que vous et moi. Si ce mode de pensée correspond à la version officielle des faits relayés par les médias, q...

Le « pic pétrolier » est le sommet de la courbe de production d'un puits, d'un champ pétrolier ou d?une région de production ; l'expression pic pétrolier (ou Peak Oil en anglais) désigne le plus souvent le pic pétrolier mondial, le moment où la production mondiale de pétrole plafonne avant de commencer à décliner du fait de l'épuisement des réserves de pétrole exploitables (wiki).
 
C'est la version officielle, celle que nous connaissons tous, et qui nous résigne à payer cet or noir et ses dérivés de plus en plus cher. Mais il existe une autre théorie, celle du « pétrole abiotique », qui est une théorie alternative sur l'origine chimique du pétrole, qui serait selon celle-ci formé dans les couches profondes de la Terre ; elle s'oppose à l'hypothèse communément admise de la formation par t...