Recherche du mot clé « isotopes » (10 résultats)

De nos jours, et bien que ces découvertes ne soient plus d'actualité, la science peine toujours à apporter une explication cohérente au très étrange « mystère des mammouths gelés » découverts en Sibérie, dont certains retrouvés presque intacts, parfois même figés alors qu'ils étaient en train de s'alimenter.

Si la « théorie de la surfusion » semble être à l'heure actuelle admise par certains, elle ne peut selon moi s'appliquer qu'à un nombre limité d'individus piégés et ne peut apporter une explication convaincante au vu du nombre de mammouths découverts et de leur répartition sur une zone importante.

Évidemment, d'autres théories parfois pour le moins farfelues ont vu le jour. Pour certains, les mammouths sont des animaux qui habitent actuellement l'intérieur de la Terre et gèlent su...

Si une contribution d'origine humaine ne peut être niée concernant les changements climatiques que nous observons, dont les causes sont liées à une variabilité cyclique naturelle dépendante de facteurs aussi variés que nombreux et complexes, le GIEC (Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat) n'a eu de cesse d'affirmer que seule une responsabilité d'origine exclusivement anthropique ne pouvait en être la cause, utilisant en ce but des « preuves emblématiques » telles que la population des ours polaires - qui semble en fait se porter bien - ainsi que le recul de glaciers.

C'est d'un de ces glaciers dont il est question aujourd'hui, celui des Alpes, et si un recul est réellement constaté de nos jours, une nouvelle étude démontre que cela s'est déjà produit à maintes ...


Ceux qui parmi vous ont vu le film Avatar ont sans doute étés fascinés par le réseau intelligent et complexe de communication développé par les végétaux sur la planète « imaginaire » Pandora. Eh bien sachez que de plus en plus de découvertes tendent à démontrer que cette fiction ressemble etonament à la réalité !

Il a déjà été démontré que les végétaux sont en interaction les uns avec les autres et communiquent, et ce de différentes manières. Les plantes sont par exemple capables de communiquer entre elles par leurs racines, ainsi que par des récepteurs sensibles aux composés organiques volatiles émis par d’autres plantes.

Les végétaux sont aussi capables de reconnaître les longueurs d’ondes renvoyées par d’autres plantes qui les côtoient, et ainsi recueillir des informations sur leur...

Depuis le 5 février 2014, un accident nucléaire de grande ampleur - qui pourrait être un prélude à une catastrophe nucléaire - est en cours au centre de stockage profond de déchets radioactifs au Nouveau Mexique (USA).
 
Un incendie dans la zone nord puis, 9 jours plus tard, un relâchement de radioactivité dans la zone sud se sont produits au WIPP (Waste Isolation Pilot Plant) qui est prévu pour entasser 176.000 m3 de déchets transuraniens contenant notamment de l'Américium et du Plutonium, issus d'activités nucléaires de défense (recherches militaires et production d'armes nucléaires). Un ou plusieurs containers se sont ouverts, à 655 mètres sous terre, suite à une explosion d'origine chimique. La radioactivité la plus terrible - Plutonium, Americium - s'est échappée et s'échappe encore...

La construction à Marcoule du réacteur Astrid se prépare discrètement, et c'est cette année que l'Etat doit donner pour cela le feu vert. Or, il s'agit d'un réacteur destiné à relancer la filière plutonium, de la taille de près d'un demi Superphénix.
 
C'est très grave, il ne faut pas laisser faire. Six semaines après son élection, le président François Hollande aurait signé l'autorisation de poursuivre l'étude préliminaire à la construction du réacteur ASTRID, décision passée presque inaperçue, mais d'importance considérable.
 
Quel est l'enjeu ? La relance de la filière plutonium-sodium suite à Phénix et Superphénix, par la construction d'un réacteur dit de IVe génération ou surgénérateur, ou encore réacteur à neutrons rapides (RNR), avec comme combustible du plutonium associé à l'uranium...