Recherche du mot clé « page-5 » (23 résultats)

Trop. La goutte d'eau de la misère a fait débordé mon vase de l'acceptable. Le hasard m'a -encore- fait tomber sur une répulsion. Une jambe gonflée. Des plaies ouvertes qui laissent entrevoir ici et là une musculature. Des plaies non soignées et un début de gangrène. Des plaies laissées à l'air libre, purulentes. Mais l'homme marche, boitillant, sans paraître se plaindre. Sa dose de drogue en poche, peut-être, lui fait oublier sa condition physique. Le risque prochain de perdre sa jambe gauche ne semble pas le perturber. Sa vie ne semble rien valoir pour la troïka.
 
Trop. En 2010 déjà, un autre mendiant était dans des conditions comparables. C'était son bras entaillé qui laissait entrevoir son triceps. Sans trucage. Analyse anatomique en pleine rue, en plein jour, dans le quartier de Ker...

Depuis la chute du mur de Berlin, l'emprise des médias atlantistes sur les opinions publiques occidentales, au lieu de décliner en raison de la disparition de la menace communiste, s'est développée au point de supprimer quasiment toutes les voix dissidentes des canaux d'information non marginaux ou alternatifs.

En France, pays un peu plus rétif que ses voisins à la mainmise atlantiste, ce travaille de nettoyage médiatique a été achevé par Nicolas Sarkozy avec l'aide de personnalités néoconservatrices comme Christine Ockrent ou Philippe Val (legs sur lequel le nouveau Président très atlantiste ne reviendra évidemment pas).
 
Il en résulte un unanimisme de l'information dont on pourrait s'accommoder en invoquant l'imperfection des Homo Sapiens s'il n'avait pour objectif principal de cacher d...

En France, les entreprises responsables du nucléaire (Areva, Cogéma) et du traitement de ses déchets n'ont absolument rien à envier à l'incompétence de celles du Japon (Tepco). Comme vous allez le voir dans cet article de 2011 (certains l'ont peut être déjà vu, mais très peu médiatisé à l'époque, cela mérite une petite piqûre de rappel), les responsables de ces sociétés ne reculent devant rien pour faire des économies, encouragées par nos dirigeants de par leur obstination à ne rien voir...

Dans plus de 25 départements, 300 millions de tonnes de déchets radioactifs ont été abandonnés dans la nature et ce sans aucune surveillance. Malgré les rapports alarmants, personne ne fait rien, mais on se demande à quoi servent nos élus, à quoi servait notre ex-président et à quoi servent nos lois....