Recherche du mot clé « page-2 » (23 résultats)


C’est sans surprise que le principe de démocratie vient une nouvelle fois d’être piétinée au nom d’un néolibéralisme accru et d’une régression sociale sans précédent. Pour la troisième fois, l’article 49 alinéa 3 de la Constitution a été utilisé afin de faire taire toute contestation concernant un projet de loi travail pourtant rejeté à 70% par la population ainsi que par les syndicats, exception faite de la CFDT qui, sans étonnement, s’est rangé du côté du patronat.

Nous sommes donc pour la première fois face à une loi adoptée sans pour autant avoir été votée une seule fois à l’Assemblée nationale, une première ! Un énième 49-3 qui engage ainsi de nouveau la « responsabilité » du gouvernement, cette même responsabilité qu’il n’assume pourtant pas quand cela concerne les tragédies des ...


Après ma récente publication sur la tragédie survenue à Nice le soir du 14 juillet, celle-ci étant à mes yeux suffisamment complète et éloquente, je ne désirais pas revenir sur ce sujet, mais des éclaircissements importants découverts sur Le club des médecins blogueurs m’amène à penser que la thèse d’un déséquilibré mental se confirme.

Très loin de moi l’idée de déresponsabiliser cet ignoble personnage de ses actes, mais plutôt de mettre du plomb dans l’aile à la théorie officielle d’une « radicalisation expresse », ou encore d’un « djihad minute », et qui tente maladroitement de justifier des mesures inefficaces et couvrir la responsabilité de nos dirigeants. J’ai mentionné dans mon dernier article le témoignage d’un psychologue qui avait diagnostiqué en 2004 un début de psychose chez M...


Rester silencieux sur le drame de la soirée du 14 juillet a été un choix de ma part, car devant l'ampleur de cette tragédie et du cortège habituel de théories qui fusent de toutes parts en pareille circonstances, j'ai préféré attendre un peu que les choses s'éclaircissent. A cela vient s'ajouter le fait que ce soir la, ma compagne et moi aurions pu faire partie de la triste liste des victimes si notre répulsion envers les foules de touristes et la ville de Nice ne nous avaient dissuadés de nous y rendre...

« Tout mais pas Nice », c'est à peu près en ces termes qu'était envisagée une soirée en amoureux dans un restaurant pour l'évènement du feu d'artifice du 14 juillet. C'est à l'issue d'une très agréable soirée passée dans un établissement situé au port de saint Laurent du var, et aprè...

Mise à jour : L’Observatoire du nucléaire dépose plainte pour « faux » et « mise en danger d’autrui » dans le cadre de cette affaire (voir en bas de page).

Sous le prétexte inavoué d'économies de bouts de chandelles et donc un soucis de diminuer le moins possible les profits, le lobby du nucléaire français semble faire preuve d'une irresponsabilité et d'une inconscience sans limite.

Figurez-vous que suite à la découverte d'une « anomalie » sur la cuve du réacteur nucléaire de type EPR de Flamanville, un audit a révélé des incohérences dans les dossiers de fabrication des composants nucléaires sur le site d'Areva au Creusot, présumant la forte probabilité de falsifications de ces dossiers.

Comme un malheur ne vient jamais seul, nous apprenions au mois de mars de cette année qu'il pour...


Je ne vais rien vous apprendre en vous confiant qu'un état policier est en train de voir le jour en France, et si vous avez des doutes à ce sujet, il est temps pour vous de mettre le nez hors de votre grotte. Parmi les nombreux moyens que le pouvoir s'octroie anticonstitutionnellement afin de d'asseoir son diktat, la surveillance numérique prend une place prépondérante et stratégique, à une époque ou le flot mondial des communications se voit concentré dans des câbles cuivrés, ondes wifi, et autres flux satellitaires.

Pour justifier cette surveillance à grande échelle, quoi de plus opportun que la menace terroriste ; cette même menace crée, armée, entraînée et financée par l'occident dans le but de déstabiliser de nombreux pays tout en pillant leurs ressources vitales ; et dont le contrô...