Recherche du mot clé « identifiants » (5 résultats)

Un nouveau pas est sur le point d'être franchi dans le domaine des libertés personnelles, puisque « Big brother » compte prochainement accéder au contenu de ce que publient sur les réseaux sociaux les touristes et voyageurs qui comptent se rendre sur leur sol.

Sous couvert de lutte contre le terrorisme et l’espionnage, les autorités pourront vous demander vos pseudonymes utilisés sur les réseaux sociaux, et ainsi découvrir si vous avez l'intention de nuire d'une manière ou d'une autre à ce beau pays symbole de libertés qu'est l'Amérique. Il est à ce propos bien connu qu'avant chaque attentat, les terroristes annoncent leurs futurs méfaits sur les réseaux, des fois qu'une autre personne tente de s'en approprier la paternité.

Cette annonce officielle ne semble pourtant pas être une nouv...

Une nouvelle claque s'annonce pour la neutralité de l'internet, déjà fliqué à outrance et dont la censure est laissé au bon vouloir d'un gouvernement totalitaire, le tout en s'affranchissant de l'avis de juges, un peu à la façon d'un 49.3 qui tend à devenir la norme.

Une fois encore, si les raisons prétextées semblent êtres louables comme c'est souvent le cas, il est légitime de s'inquiéter des futures et probables dérives d'un tel outil aux mains d'un pouvoir qui ne cache plus ses intentions intrusives. Ce dispositif se voulant sécuritaire à la base, pourrait permettre d'agrandir les bases de données relatives aux internautes, leurs habitudes, orientations diverses, et probablement leurs achats puisque certains sites de vente en ligne s'essaient à cette pratique pourtant illégale actuel...

Ayant récemment visionné une vidéo relatant une interview d'Eric Filiol réalisée lors du « Hack in Paris » 2013, il m'a semblé pertinent d'en faire un article pour que vous prenniez conscience de la réalité quant à l'étendue des pouvoirs des programmes d'espionnage et de leurs capacités à mettre à mal ce qui reste de votre pseudo vie privée.

Après tout, pour nombre d'entre vous, Prism n'est qu'un mot, et ce que vous en avez certainement retenu, c'est que les Etats unis espionnent illégalement de nombreux pays dont le nôtre, et ce, principalement dans un but politique et/ou commercial, n'ayant donc que peu de chances de cibler des personnes aussi insignifiantes à leurs yeux telles que vous et moi. Si ce mode de pensée correspond à la version officielle des faits relayés par les médias, q...

Big Brother poursuit son oeuvre... CitizenLab, un laboratoire de recherche numérique de l'Université de Toronto  vient de relever dans un récent rapport que les gouvernements de 36 pays utilisent un logiciel de pointe pour espionner leurs citoyens.
 
Cet espion informatique, connu sous le nom FinFisher ou FinSpy, s'installe après que l'utilisateur d'un ordinateur ait accepté la fausse mise à niveau d'un navigateur couramment utilisé. L'application a été développée par la société britannique Gamma International UK Ltd, qui vend ses produits exclusivement aux gouvernements. En Décembre 2011 WikiLeaks avait  déjà publié une brochure qui présentait les logiciels dont FinFisher permettant aux gouvernements de surveiller les cibles qui :
 
« changent régulièrement d'emplacement, utilisent des can...

Un nouveau virus espion capable de surveiller les transactions bancaires, les courriels et les réseaux sociaux a été détecté au Moyen-Orient, a annoncé jeudi Kaspersky Lab, une des principales sociétés de sécurité informatique. Ce virus, Gauss, pourrait en outre être capable d'attaquer des infrastructures vitales.
 
Il a été mis au point dans les mêmes laboratoires que Stuxnet, un virus que les Etats-Unis et Israël ont très probablement utilisé pour attaquer le programme nucléaire iranien, a précisé Kaspersky Lab.
 
L'entreprise de sécurité informatique, basée à Moscou, dit avoir découvert plus de 2500 ordinateurs infectés par Gauss, notamment au Liban, en Israël et en Cisjordanie. Elle soupçonne qu'il y a au total des dizaines de milliers de victimes.

Cyber-armes
 
Elle a en revanche refusé...