Recherche du mot clé « haute atmosphère » (19 résultats)

De nos jours, et bien que ces découvertes ne soient plus d'actualité, la science peine toujours à apporter une explication cohérente au très étrange « mystère des mammouths gelés » découverts en Sibérie, dont certains retrouvés presque intacts, parfois même figés alors qu'ils étaient en train de s'alimenter.

Si la « théorie de la surfusion » semble être à l'heure actuelle admise par certains, elle ne peut selon moi s'appliquer qu'à un nombre limité d'individus piégés et ne peut apporter une explication convaincante au vu du nombre de mammouths découverts et de leur répartition sur une zone importante.

Évidemment, d'autres théories parfois pour le moins farfelues ont vu le jour. Pour certains, les mammouths sont des animaux qui habitent actuellement l'intérieur de la Terre et gèlent su...


L'information selon laquelle le trou dans la couche d'ozone serait en train de se résorber a fait récemment la une de nombreux médias, aussi bien officiels qu'alternatifs, admettant et martelant une fois encore la théorie d'une origine anthropique comme c'est déjà le cas pour le pseudo réchauffement de l'enfer dans lequel nous allons tous mourir brulés ou noyés dans peu de temps.

La population mondiale est donc responsable de tous les « dérèglements » de la planète, c'est du moins ce que le dogme de la pensée unique nous inculque, et pour ceux et celles possédant la distinction de scientifique d'état grassement financé, c'est une tâche d'autant plus facile face à une grande majorité de lecteurs trop crédules, ou pour certain(e)s incapables de rechercher des sources contradictoires, et ...


Je publie ici un nouvel article de Jacques Henry, qui conforte la perspective de plus en plus évidente d'un refroidissement global de notre planète. Tout comme le veilleur, cet ancien chercheur au CNRS à la retraite dénonce régulièrement la fable du réchauffement climatique anthropique en bon « climatosceptique ».

Il tente dans ce billet de nous alerter sur les conséquences futures de la baisse d'activité solaire en cours, alors que contre toute logique scientifique, les organismes officiels dans leur ensemble continuent de nier tout lien de cause à effet entre l'activité du soleil et notre climat.

Pour rappel, le précédent « minimum de Maunder » remonte à la période de 1645 à 1715 (Petit âge glaciaire), et à l'époque les hivers étaient tellement rudes que certains fleuves d'Europe, c...

Les craintes relayées depuis maintenant plusieurs années par de nombreux médias alternatifs, dont le veilleur, selon lesquelles une inversion des pôles magnétiques de notre terre serait en cours, se voient désormais à demi-mot confirmées par les scientifiques.
 
En effet, après analyse de l'ensemble des données rassemblées par les trois satellites Swarm de l'agence spatiale européenne (ESA), les résultats sont formels et confirment que le champ magnétique qui protège notre planète (la magnétosphère) s'affaiblit, révélant la forte probabilité d'un prélude à une inversion des pôles. Les conséquences qui en découleraient, bien que la science officielle se veuille rassurante, ne laisse rien présager de bon pour l'avenir, et pas seulement concernant notre civilisation - principalement basée su...

Rassurez-vous, pas d'inquiétudes à avoir, puisque ces deux éruptions se sont produites alors que les taches solaires ne nous faisaient pas face. Cette double éruption survenues à a peine plus d'une heure d'intervalle font brusquement suite à une période d'activité relativement calme de notre astre.
 
Les prévisionnistes s'attendaient à une éruption solaire de classe X aujourd'hui, et le soleil ne les a pas déçu. Toutefois, la source de cette éruption était inattendue. Une nouvelle tache solaire (AR2087) a émergé soudainement de derrière la branche sud-est du soleil, et a éclaté à deux reprises, produisant une éruption de classe X 2.2 (à 11:42 UT), suivie d'un seconde éruption 70 minutes plus tard de classe X 1.5 (à 12:52 UT).
 
L'image d'illustration prise dans le spectre de l'ultraviolet ...