Recherche du mot clé « hélium 3 » (3 résultats)

De nos jours, et bien que ces découvertes ne soient plus d'actualité, la science peine toujours à apporter une explication cohérente au très étrange « mystère des mammouths gelés » découverts en Sibérie, dont certains retrouvés presque intacts, parfois même figés alors qu'ils étaient en train de s'alimenter.

Si la « théorie de la surfusion » semble être à l'heure actuelle admise par certains, elle ne peut selon moi s'appliquer qu'à un nombre limité d'individus piégés et ne peut apporter une explication convaincante au vu du nombre de mammouths découverts et de leur répartition sur une zone importante.

Évidemment, d'autres théories parfois pour le moins farfelues ont vu le jour. Pour certains, les mammouths sont des animaux qui habitent actuellement l'intérieur de la Terre et gèlent su...

Les chercheurs russes se sont déclarés prêts à coloniser la Lune dans un projet élaboré par l'Académie des sciences de Russie, l'agence spatiale Roskosmos et l'Université Lomonossov de Moscou [1]. Ce projet n'est pas nouveau et a déjà été évoqué à plusieurs reprises, comme en 2012 [2], puis un peu plus tard en 2013 [3], ou encore en début de cette année [4].
 
On pourrait voir dans cette annonce un message visant à démontrer une supériorité technologique russe, comme au temps de la guerre froide, qui d'ailleurs semble à nouveau pointer le bout de son nez, mais le contexte est ici un peu différent, tout comme les enjeux. Si à l'époque la chute de l'ex URSS a entrainé avec elle un déclin technologique temporaire, l'arrivée au pouvoir de Vladimir Poutine a changé la donne, ce dernier ayant ...

Le groupe LiftPort, une propriété privée située aux Etats-unis, avec l'ancien chercheur de la NASA, Michael Laine à sa tête, envisage de construire un ascenseur spatial vers la Lune. L'idée d'un ascenseur spatial implique une fusée pour le transport de personnes et cargaisons en orbite à l'aide d'un câble spécial.
 
La société californienne fondée par l'ancien ingénieur de la NASA a mis au point un moyen bon marché et facile d'obtenir de la surface lunaire. Le projet est fondé sur un ruban de câble spécial, sur lequel voyageront des modules de transport et des robots autonomes. Dans un premier temps, les chercheurs envisagent de tester le système sur la planète : l'ascenseur de test fera 2 kilomètres de haut. Par la suite, un système fonctionnel sera construit. Au départ, l'entreprise uti...