Recherche du mot clé « grande distribution » (8 résultats)


Une nouvelle fois, derrière l'argument « écologique » destiné à obtenir la bienveillance du plus grand nombre se dissimule un business juteux qui ne profite vraiment qu'aux grands groupes et multinationales.

Il est cette fois question de l'interdiction des sacs plastiques à usage jetable, loi entrée en vigueur au 1er juillet 2016, et qui comme vous allez le voir, profitera bien plus à la grande distribution en terme de bénéfices qu'à la nature. Le problème n'est en fait pas le sac plastique en lui même, mais la politique de « greenwashing » qui est menée à l'encontre de tout bon sens.

Il est question ici de loi relative à « La transition énergétique pour la croissance verte », or si l'on prend le temps d'y réfléchir un tant soit peu, on comprend que la « croissance » est incompatible ...


Ce dont il est question ici est la limite imposée par l'état de 50 pièces maximum dans le cadre d'un paiement en liquide, limite qui curieusement ne s'applique pas encore au paiement des impôts.

Rassurez-vous, il ne s'agit pas d'une nouvelle loi restrictive, mais d'une que j'ignorais et que je voulais porter à votre attention. Ce qui a changé par contre depuis 2014 sans que l'information ait filtré, c'est le plafond des règlements en espèces aux guichets du trésor public, qui est maintenant de 300 €, auparavant fixé à 3000 €.

Notez qu'il serait idiot de pénaliser un petit commerçant en le payant uniquement en pièces jaunes. Pour ce qui est de la grande distribution par contre... L'inverse peut être gênant également, à savoir ne payer qu'avec des billets de 100 € par exemple, ce qui aurai...

Pour rappel, le boycott des produits israéliens, à l'heure où le gouvernement israélien affame la population palestinienne, en plus d'annexer ses terres, de piller ses ressources, d'emprisonner et d'assassiner un peuple sans défense sur une terre occupée, est le minimum que nous puissions faire en tant que citoyens.
 
Les Carrefour, Auchan, Champion... ou autres grandes surfaces qui exposent dans leur rayons des produits israéliens, c'est-à-dire des produits d'un pays qui en occupe un autre, qui ne respecte ni les résolutions de l'ONU votées par la France, ni les conventions de Genève, signées par la France, n'ont aucune éthique (Les fruits et légumes « israéliens » ont en outre souvent été produits sur des territoires palestiniens occupés, en pompant la terre et l'eau palestiniennes). Ce...

Si vous pensez que le label « commerce équitable » rémunère à son juste prix des petits producteurs, vous êtes dans une vision « simple et idyllique ». Celle qu'avait Donatien Lemaître avant de réaliser le film « Le Business du commerce équitable », diffusé ce mardi soir à 22h25, sur Arte.
 
Après avoir enquêté au Mexique, en République Dominicaine et au Kenya sur la face cachée de Max Havelaar et de Rainforest Alliance, le journaliste avoue sa « déception », lui qui trouvait profondément belle l'intention de départ. Quarante ans après sa naissance dans la mouvance tiers-mondiste, le commerce équitable est en partie devenu un « commerce de l'équitable ».
 
En République Dominicaine, île des Caraïbes qui fournit 33% des bananes équitables de la planète, des producteurs labellisés Max Havelaa...

Une crise alimentaire de grande ampleur se profile à l'horizon comme je l'avais déjà mentionné dans un article fin 2012. Les conditions climatiques de l'été dernier ont été catastrophiques sur l'ensemble du globe, ayant un impact direct sur les stocks alimentaires et céréaliers mondiaux.
 
Comme vous avez pu le constater, le dérèglement climatique se continue en 2013, et une nouvelle fois, les récoltes agricoles s'en ressentent fortement, et cette fois ci, il n'est pas question de compenser le manque en puisant dans les réserves de l'année précédente !
 
Sans vouloir vous rendre enclin à la panique, je vous recommande de faire un minimum de réserves alimentaires, particulièrement sur les produits de base céréaliers qui peuvent être stockés au long terme. Ceux qui ont écoutés mes conseils à ...