Recherche du mot clé « gaz sarin » (7 résultats)


Bien que ce soit un sujet aussi délicat qu’effrayant, l’éventualité qu’éclate une guerre civile en France est non seulement devenue réelle, mais les probabilités qu’un tel évènement se produise ne cessent de croitre à chaque nouveau drame estampillé - à tort ou raison - de terrorisme islamiste par les porte-parole officiels.

Les attentats terroristes - ou présentés comme tels - se succèdent sur notre sol, depuis une attaque à Joué-lès-Tours fin 2014, suivis de ceux contre Charlie Hebdo et l’Hyper Cacher, trois militaires agressés au couteau à Nice, en avril 2015, un soldat attaqué et blessé à l’aéroport d’Orly et une femme de 32 ans assassinée dans une église de Villejuif, un attentat en Isère en juin 2015, l’attentat du train Thalys en août 2015, une série de sept attaques à Paris et ...

Bien que le titre original concernait uniquement l'Espagne, et alors que la presse de cette dernière rapportait hier que le gouvernement aurait répondu par la négative à la demande américaine, il est intéressant (et très inquiétant) de savoir que le gouvernement Obama aurait également formulé la même requête à la France et à l'Italie.

A ce propos, lepetitjournal.com ajoute

« De nombreuses réactions ont animé les réseaux sociaux toute la journée, laissant poindre une vive inquiétude quant à la décision finale de l'exécutif espagnol. L'AFP rapportait par ailleurs hier que l'Allemagne s'apprêtait de son côté à accueillir un bateau de résidus d'armes chimiques. » 
Au vu du potentiel destructeur énorme de ces substances issues de l'arsenal de guerre Syrien (voir notes en bas de page), nous s...

Encore une tentative de big pharma pour répandre la peur ! Alors que l'onu et l'otan se félicitent de l'accord de démantelement des armes chimiques Syriennes (qui, je le rapelle au passage, sont la pour compenser la supériorité nucléaire Israelienne), et après les multiples tentatives médiatiques pour nous effrayer (h5n1, h7n9, etc.) et ainsi nous inciter à accepter leurs vaccins mortels, ils agitent sous notre nez un nouveau risque terroriste mortel qu'ils auraient tout interêt à garder secret. Le veilleur
 
Oubliez l'anthrax et le gaz sarin. Des scientifiques ont découvert un nouveau type de toxine qui serait la substance la plus mortelle sur Terre jamais rencontrée. Dans un souci de santé public, tous les secrets de cette substance ne seront pas révélés...
 
La toxine botulique (aussi c...

L'incroyable monopole de l'OSDH (organisation syrienne du droit au mensonge) pour désinformer sur la situation en Syrie se poursuit. Toute honte bue, la presse mainstream, qui refuse de parler de la découverte d'un vaste charnier dans la campagne de Lattaquié où, leurs poulains ont tué des villageois sans défense, s'accroche à un nouveau mensonge : l'utilisation des gaz neurotoxiques.
 
Visiblement, la presse mainstream et son agent informateur Rami Abdel Rahmane, de son vrai nom Oussama Ali Suleiman, ne savent plus où donner de la tête puisque leurs protégés reculent de plus en plus... Selon donc cette affirmation gratuite, refusant la défaite, les terroristes affirment :
 
« Après minuit, les forces du régime ont intensifié leurs opérations militaires dans les zones de la Ghouta orienta...

Dans une série d'interviews, Carla del Ponté, enquêtrice des Nations-unies a dit que le gaz sarin utilisé en Syrie a été utilisé par l'opposition, soutenue par les Etats-Unis, et non par le régime du président Bashar al-Assad.
 
Son rapport fait voler en éclats les mensonges sur lesquels Washington et ses alliés européens fondent leur campagne pour une guerre avec la Syrie, et selon lesquels les Etats-Unis et leurs alliés se préparent à attaquer la Syrie pour protéger la population syrienne des armes chimiques d'Assad. En fait, les preuves disponibles concernant l'utilisation de gaz sarin mettent en cause les « rebelles » dominés par les islamistes et qui sont armés par des pays du Moyen-Orient, alliés aux Etats-Unis et sous la supervision de la CIA.
 
Les déclarations de del Ponte coïncide...