Recherche du mot clé « garderie » (3 résultats)


Je suis tombé hier par hasard sur un vieil article de janvier 2014, mais qui n'a pas pris une ride car intemporel, et d'autant plus d'actualité dans le contexte de la récente Loi travail qui nous a été imposée à grands coups de 49.3 par les gradés de la kommandantur élyséenne.

Que nous le voulions ou non, nous ne sommes que de passage dans ce monde, et nous devons réfléchir à ce que nous retiendrons de ce que nous avons fait de notre courte existence le moment venu de « souffler la veilleuse ». Notre routine quotidienne tend à nous le faire oublier, mais notre vie est précieuse, et si vous l'avez perdu de vue ou en doutez encore, souvenez-vous que dans l'immensité de l'univers formé de milliards de galaxies, elles-même composées de milliards de systèmes planétaires similaires au notre,...

Des milliers de petits ont été traités d'office contre le rhume et la grippe avec un médicament très douteux. Les familles sont scandalisées.
 
Depuis le début du mois, les manifs de parents en colère se multiplient devant les crèches et les garderies du pays. Plusieurs d'entre elles ont traité, à l'insu des familles, leurs élèves.
 
Les enfants devaient avaler des « vitamines » qui contenaient, en réalité, de la Moroxydine ABOB. Ce médicament antiviral aux propriétés mal connues aurait provoqué des effets secondaires violents chez certains bambins. Les petits se seraient plaints de vertiges, de nausées, de sueurs nocturnes, voire d'inflammations des parties génitales, raconte le site du « South China Morning Post ».
 
D'après l'enquête lancée par les autorités, les établissements tentaient ...

Une enquête sur deux garderies d'enfants, situées dans une base militaire près du Pentagone, a entraîné la suppression de poste d'au moins 33 travailleurs après que deux employés aient été accusés d'avoir agressé des enfants, c'est ce qu'a rapporté un responsable du Ministère de la Défense mercredi.
 
L'enquête, lancée en Septembre, qui n'a été portée que mardi dernier à l'attention du Secrétaire à la Défense Leon Panetta, a soulevé des questions concernant la prise en charge de l'affaire par les militaires et met l'Armée sur la défensive.

« Personne n'aime être surpris par une telle tournure d'évènements, ce fût une surprise. » 
,a déclaré le Porte-parole du Pentagone, George Little.
 
« Je ne sais pas où se situait la faille. C'est quelque chose que nous examinons et, assurément, les info...