Recherche du mot clé « fous de Bassan » (2 résultats)

La santé du Saint-Laurent inquiète les riverains de l'Est du Québec qui ont constaté cet été un nombre anormalement élevé de carcasses de fous de Bassan, de baleines et de poissons.
 
Une quinzaine de bébés bélugas, appelés veaux, ont été retrouvés morts sur la rive sud de l'estuaire, soit cinq fois plus qu'en moyenne. Les biologistes n'arrivent pas à déterminer la cause de cette vague de mortalité.
 
« Est-ce qu'il y a un problème de santé chez les femelles ou les veaux ? Est-ce un changement environnemental ? », se questionne le président du Groupe de recherche et d'éducation sur les mammifères marins, Robert Michaud.
 
Des fous de Bassan morts de faim
 
En Gaspésie comme en Basse-Côte-Nord, plusieurs carcasses de fous de Bassan ont été signalées à Pêches et Océans Canada. Hugues Deglaire, un...

Environ 2.000 oiseaux ont été retrouvés morts hier dans un rayon de six kilomètres autour de Santo Domingo, sur le littoral du centre du Chili, a déclaré vendredi sur une radio locale le directeur d'un musée de sciences naturelles, accusant les pêcheurs opérant sur la zone. "Il y a environ 2.000 oiseaux morts, c'est un spectacle terrible. Ils sont dispersés sur environ six kilomètres de plage", a expliqué sur la radio UCV José Luis Brito, directeur du musée de sciences naturelles et d'archéologie de San Antonio.
 
Les oiseaux sont de quatre espèces. La plupart d'entre eux sont des pétrels gris "mais il y a aussi des pélicans, des fous de Bassan et des cormorans guanay", a-t-il ajouté. M. Brito a accusé les pêcheurs, qui auraient laissé les oiseaux se noyer en mer après qu'ils ont été pris...