Recherche du mot clé « fonte rapide » (2 résultats)

Si une contribution d'origine humaine ne peut être niée concernant les changements climatiques que nous observons, dont les causes sont liées à une variabilité cyclique naturelle dépendante de facteurs aussi variés que nombreux et complexes, le GIEC (Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat) n'a eu de cesse d'affirmer que seule une responsabilité d'origine exclusivement anthropique ne pouvait en être la cause, utilisant en ce but des « preuves emblématiques » telles que la population des ours polaires - qui semble en fait se porter bien - ainsi que le recul de glaciers.

C'est d'un de ces glaciers dont il est question aujourd'hui, celui des Alpes, et si un recul est réellement constaté de nos jours, une nouvelle étude démontre que cela s'est déjà produit à maintes ...

Trois navigateurs qui viennent de réussir la première traversée à la voile de la route la plus septentrionale du Passage du Nord-Ouest ont constaté une absence de glace inédite dans cette région arctique, a indiqué à l'AFP leur correspondant à Montréal.
 
Le voilier suédois de 9,4 mètres (31 pieds) Belzebub II est passé par le détroit de McClure, soit la route la plus loin au nord, a précisé Bernard Peissel, père d'un des trois explorateurs, Nicolas Peissel, Canadien, et oncle d'un autre, Morgan Peissel, Américain. Le troisième est le Suédois Edvin Buregren, propriétaire du bateau, 35 ans.
 
La découverte la plus surprenante qu'ils aient faite a été l'absence de glace entre la sortie du détroit de McClure, à près de 900 km au nord du cercle polaire, et Barrow, la ville américaine la plus se...