Recherche du mot clé « flambée des prix » (4 résultats)

La récente mise en garde des dirigeants européens par Vladimir Poutine sur un possible arrêt d'approvisionnement en gaz continue de faire couler de l'encre, et malgré le silence médiatique habituel, les têtes pensantes en Europe commencent à sérieusement s'inquiéter des répercussions que cela pourrait avoir au vu de la situation explosive Ukrainienne qui ne s'apaise toujours pas.
 
Vous pensez peut être (à tort) que vous ne serez que peu affecté par de telles mesures, et qu'en telles circonstances, l'Europe aurait un « plan de secours » en vue de pallier à cette pénurie gazière qu'imposerait le géant Gazprom ? Il n'en est rien comme vous allez le voir à la lecture de cet article de Ria novosti...
 
vivre sans gaz russe
 
Bien que les représentants de l'UE évitent d'évoquer la situation qui po...

L'extraction du gaz de schiste, tout comme son homologue le pétrole de schiste n'est qu'une immense bulle spéculative, et comme toute bulle, son avenir est d'éclater dans un laps de temps généralement assez court.

Il faut savoir que chaque puit fournit dès le début de l'extraction la plus grande partie de son gaz, la production diminue donc rapidement, obligeant les compagnies à forer sans cesse d'autres puits, car creuser plus profond n'est pas rentable. Pour mieux comprendre les enjeux économiques de cette bulle, je vous recommande la lecture de « Gaz de schiste : L'affaire Chesapeake fait trembler Wall Street ». Le veilleur

Etats-Unis, c'est là que le boom des gaz de schiste a commencé. C'est là aussi que le déclin semble s'amorcer. Les champs de Barnett et de Haynesville, dans le Sud ...

Une crise alimentaire de grande ampleur se profile à l'horizon comme je l'avais déjà mentionné dans un article fin 2012. Les conditions climatiques de l'été dernier ont été catastrophiques sur l'ensemble du globe, ayant un impact direct sur les stocks alimentaires et céréaliers mondiaux.
 
Comme vous avez pu le constater, le dérèglement climatique se continue en 2013, et une nouvelle fois, les récoltes agricoles s'en ressentent fortement, et cette fois ci, il n'est pas question de compenser le manque en puisant dans les réserves de l'année précédente !
 
Sans vouloir vous rendre enclin à la panique, je vous recommande de faire un minimum de réserves alimentaires, particulièrement sur les produits de base céréaliers qui peuvent être stockés au long terme. Ceux qui ont écoutés mes conseils à ...

Avec la révision à la baisse des prévisions de récolte de maïs et de soja aux Etats-Unis, le monde est confronté à une « crise grave » qui pourrait engendrer de « nouvelles tensions alimentaires comme en 2007-2008 », estime FranceAgriMer.

L'établissement national des produits de l'agriculture et de la mer, organisme public rattaché au ministère de l'agriculture, met en garde contre une année qui « pour la troisième fois en cinq ans (...) va être marquée par des prix exceptionnellement élevés. »
 
Cette flambée des prix devrait se traduire par un « rationnement de la demande » qui pourrait engendrer « particulièrement au Proche et au Moyen-Orient de nouvelles tensions alimentaires comme en 2007-2008 », années des émeutes de la faim dans les pays pauvres.
 
Dans les pays développés, c'est prin...