Recherche du mot clé « firmes pharmaceutiques » (5 résultats)

Terre d'éternels conflits armés, vaste cimetière à ciel ouvert où sont enterrées chaque année des millions de personnes, désert des économies flouées et des rêves spoliées, l'Afrique est aussi l'eldorado des firmes pharmaceutiques internationales qui viennent y tester leurs nouveaux produits dans l'absolu mépris des règles éthiques de la recherche biomédicale.
 
C'est ainsi que malgré elle et au détriment des vies humaines sacrifiées sans scrupules sur l'autel du « progrès » médical, l'Afrique contribue à faire avancer la science. Surfant sur le climat de corruption généralisée des autorités et gouvernements locaux, de l'impunité cancérigène, les laboratoires pharmaceutiques ont investi le continent nègre pour le « sauver » du marasme sanitaire dans lequel il s'enfonce un peu plus chaque ...

« Virus H7N9 : sa carte d'identité génétique préoccupe les experts » lisait-ton récemment dans Science & Avenir. Dans cet article, on commençait à « mettre en condition » le public : à l'aide de noms de mutations, on tentait d'effrayer les gens, tout en leur assurant que « les meilleurs experts du monde » avaient été envoyés sur les lieux par l'OMS...
 
Avec le H1N1, les « meilleurs experts du monde » avaient aussi recommandé au nom de l'OMS une vaccination anti-H1N1 tous azimuts. Leurs liens d'intérêts avec les laboratoires avaient surtout été dénoncés après la fausse pandémie. Sauf qu'ici, on prend les mêmes et on recommence !
 
Parmi les « experts » envoyés sur les lieux, le Dr Keiji Fukuda, sous-directeur général de l'OMS, en charge de la Sécurité et de l'Environnement. Celui-là même ...

Après avoir bien commodément été étiquetés de « membres de sectes » au gré des humeurs des castes politiques ou médicales, ceux qui osent émettre des critiques sur les vaccinations pourraient bientôt être étiquetés « terroristes ».

En cause : un ajout très récent dans le Code pénal belge dont faisait état le site de Gerard de Selys.

« Nous serons tous des « terroristes » en Belgique. Le sénat belge a adopté ce mercredi 30 janvier 2013 le projet de loi, déposé par la ministre de la Justice belge, qui dote le code pénal belge d'un article 140 bis incriminant pour terrorisme l'auteur de « tout message public » qui « préconise directement la commission d'infractions » visant à déstabiliser ou détruire le système économique et/ou politique qui régit nos sociétés et, ce, malgré l'avis rendu p...


Cette vidéo est issue d'une enquête menée par la chaine France 5 datant de 2008, elle avait malheureusement échappé à ma vigilance, c'est donc avec du retard que je vous la délivre. Une fois de plus les sociétés pharmaceutiques sont pointées du doigt, quelle surprise !
 
« C'est un film ravageur, une enquête implacable. En cinquante-deux minutes aussi drôles que stupéfiantes, « Les Médicamenteurs » révèle les dessous peu glorieux de l'industrie pharmaceutique. »
 
Pour les multinationales du médicament, le marketing et les parts de marché ont bien plus d'importance que la santé des patients. On s'en doutait un peu, mais ce film démonte parfaitement les rouages de la manipulation. Tout le monde en prend pour son grade : les labos, bien sûr, mais aussi les politiques qui les choient, les auto...

Son nom chimique : la pseudoéphédrine. Les chimistes reconnaîtront sans peine qu'il s'agit là d'une amphétamine substituée avec un groupement hydroxyle et un groupement méthyle. En clair, la substance active des « antirhumes » n'est autre qu'une énième amphétamine cachée.
 
Ces « petits médicaments » de confort, vous les trouverez sous le nom de Dolirhume (Sanofi), Rhinadvil (Pfizer), ou encore Sudafed (GSK). Il en existe encore une liste longue comme un bras de la Seine. Ce sont tous ces « petits trucs » que l'on prend lorsque l'on a le nez qui coule un peu. Oui mais une amphétamine, ça n'a rien d'anodin.
 
Or, lorsque la presse a diffusé la « nouvelle alerte du Centre Régional de Pharmacovigilance de Toulouse » sur le sujet, elle a omis de préciser ce petit détail pharmacologique de rien ...