Recherche du mot clé « filament magnétique » (3 résultats)

Après l'éclatement du filament magnétique survenu le 31 août (1), comme prévu, un orage géomagnétique est venu perturber notre magnétosphère. Malgré le fait que l'éruption solaire soit de force moyenne (classe C8), cet orage magnétique continue de sévir deux jours après son arrivée !
 
La puissance de cet orage est sur la pente descendante, l'alerte est donc levée, nous nous en tirons bien pour cette fois, mais gageons que l'activité solaire en hausse ainsi que celle de ses tâches solaires (la tache solaire AR1560 a plus que quadruplé en taille depuis le 30 août...) nous réserve encore de nouvelles sueurs « froides » !
 
Un orage magnétique persistant
 
Le champ magnétique polaire de la Terre reste orageux et instable, deux jours après l'impact de la CME (éjection de masse coronale - wiki) du...

Un filament magnétique ondulant autour de la partie sud-est du soleil a éclaté le 31 août, produisant une éjection de masse coronale (CME), une éruption solaire de classe C8 et un des plus beaux films jamais enregistrées par l'Observatoire de la NASA Solar Dynamics.
 
L'explosion a projeté cette éjection de masse coronale hors du soleil a une vitesse supérieure à 500 km/s (1,10 millions mph). Le nuage (animation), ne se dirige pas directement vers la terre, mais il pourrait livrer un coup oblique au champ magnétique de la planète vers le 3 septembre (afficher la carte). Cette date est provisoire et peut être modifiée en fonction des données plus récentes recues des coronagraphes du Solar and Heliophysics Observatory (SOHO).
 
Les champs magnétiques autour de cadran sud-est sont très actifs ...

Un filament magnétique qui serpente sur la branche nord-est du soleil a éclaté le 18 août (01:02 UT - voir « Les astronomes ont découvert une formation géante sur le Soleil »), produisant une éruption solaire importante de classe M5.5.

Vous pouvez voir une vidéo de l'éruption enregistrée par l'Observatoire de la NASA Solar Dynamics plus bas.
 
Une éjection de masse coronale (CME) s'est envolé à partir du site de l'explosion, mais le nuage ne dirige pas de terre. Cette éruption n'était pas geoeffective.
 
Le filament magnétique s'est réformé après l'éruption, et semble être lié à un groupe actif de taches solaires sur la face cachée du soleil. Bien que la tache solaire soit cachée derrière, l'Observatoire de dynamique solaire peut voir une imposante canopée magnétique issue taches solaires cr...