Recherche du mot clé « falaise fiscale » (4 résultats)

Pour ceux qui en doutaient encore, l'agenda élitiste se confirme un peu plus à chaque évènement, et l'objectif est simple : se donner les moyens de contenir une révolte citoyenne de grande ampleur qui semble inévitable.

Après la phase de test mise en place de loi martiale suite aux attentats de Boston aux Etats unis, ou plus de 9000 soldats ont pris en otage une ville entière (pour attraper un type seul, je vous le rappelle...), il apparait comme évident que les oligarques - à défaut de connaitre l'issue du match - se préparent à l'affrontement avec le peuple, et ne croyez pas que cela se limite aux états unis, car l'armée Francaise se prépare à mener le combat contre son peuple également.
 
Résumons un peu la situation :
 
 • Les ressources pétrolifères et gazéifères se raréfient, et la te...

Les États-Unis sont loin d'être tirés d'affaire malgré l'entente intervenue dans la nuit du Jour de l'An pour éviter de frapper le « mur fiscal », affirme le célèbre économiste Nouriel Roubini.
 
Selon lui, le dysfonctionnement du système politique américain fait en sorte que les États-Unis feront bientôt face à une nouvelle crise fiscale? dans deux mois.

« Si aucune action n'est prise d'ici le 1er mars, 110 milliards de réductions de dépenses entreront en vigueur »
, écrit dans le Financial Times celui qu'on surnomme Dr Doom, car il avait prévu la crise financière de 2007-2008. Les défis seront donc de taille pour les républicains et les démocrates déjà à couteaux tirés.
 
D'une part, la dette américaine atteindra son plafond. Il a été plusieurs fois renégocié dans le passé, mais ce proces...

Depuis l'élection présidentielle du 6 novembre 2012, la presse américaine ne parle plus que d'une chose : le « fiscal cliff ». Traduit littéralement par « falaise fiscale », le public français lui préfère le tout aussi imagé « mur budgétaire ». De nombreuses expressions pour un phénomène qui reste encore flou pour beaucoup.
 
On a encore entendu parler du fameux mur pas plus tard que ce samedi 29 décembre : Barack Obama a affirmé cette nuit qu'un accord budgétaire restait possible avec le Congrès avant mardi pour éviter une cure d'austérité forcée aux Etats-Unis, se disant « modestement optimiste » quant aux perspectives d'aboutissement de négociations en cours au Sénat.
 
« Nous pouvons toujours parvenir à un accord »
 
, a déclaré le président américain lors d'une courte intervention à la ...

Alors que de nombreux textes dictatoriaux - et, certains l'oublient, applicables sans limite de durée (à la différence de l'article 16 de la Constitution de la Ve République) - sont prêts à fondre sur la tête des Américains (cf. De la dictature en Amérique), une nouvelle affaire se prépare aux États-Unis. En effet, au lendemain de la victoire électorale de Barack Obama, qui a vu près de la moitié du corps électoral s'abstenir, on observe une floraison de pétitions de plus de 30 États fédérés demandant à faire sécession des États-Unis.
 
Selon les termes juridiques américains, chaque pétition de chaque État fédéré doit obtenir au moins 25.000 voix en l'espace de 30 jours pour obliger l'administration Obama à répondre. C'est déjà chose acquise pour le Texas qui a largement dépassé les chiff...