Recherche du mot clé « entreprises étrangères » (3 résultats)

Tout continue donc comme si de rien n'était : puisque la Taxe Google ne semble pas pouvoir être mise en place directement, que la presse continue sur sa lancée cahotante de médiocrité, et que la concurrence se fait toujours plus vive entre les vieux modèles franchouilles et le modèle internet, on va trouver un autre angle pour taxer tout ce beau monde !
 
Psychologiquement, le terrain a été préparé depuis un moment. Bien sûr, on n'aura pas trop insisté sur les emplois directs et indirects créés par internet, les nouvelles technologies et les richesses épargnées ou créées par les nouveaux modes de communication et de consommation en ligne. Et d'un autre côté, la une des journaux se sera trouvée commodément remplie par de pesants articles sur le (scandaleusement) faible niveau d'imposition ...

Le Congrès national du peuple chinois a adopté, vendredi 28 décembre, des nouvelles mesures qui étendent à tout le pays l'obligation pour les internautes de fournir leur véritable identité à leur fournisseur d'accès, a annoncé l'agence officielle Chine nouvelle. Les utilisateurs des « weibo » (« microblogs »), les versions locales de Twitter, devront donc désormais s'identifier et fournir leur numéro de téléphone portable.
 
Auparavant, la plupart des internautes du pays pouvaient créer des microblogs sous des pseudonymes, ce qui leur permettait de constituer de nouveaux comptes si les leurs étaient fermés. Seuls des détenteurs de comptes de microblogs dans cinq grandes villes du pays - Pékin, Shanghai, la ville portuaire de Tianjin (nord), Canton et Shenzhen (sud) - devaient déjà, depuis...

Les Nations-Unies veulent contrôler totalement Internet et cela voudrait dire censure, taxes et surveillance sans précédent.
 
Un des moyens les plus rapides pour ruiner Internet serait d'en confier la responsabilité aux Nations-Unies. Malheureusement, c'est exactement ce qu'elle souhaite. L'Organisation des Nations Unies pousse actuellement très fort pour un contrôle complet d'Internet. Une proposition, qui a le soutien de la Chine, la Russie, l'Inde, le Brésil, l'Arabie saoudite et l'Iran, donnerait le pouvoir sur Internet à l'Union internationale des télécommunications (UIT) de l'ONU. C'est peut-être la plus grande menace sur l'Internet libre et ouvert vue jusqu'à présent.
 
Lors de la prochaine conférence des Nations Unies en décembre prochain à Dubaï, les représentants de 193 pays déba...