Recherche du mot clé « entreprises énergétiques » (3 résultats)

Voici une autre des nombreuses et peu reluisantes facettes du géant énergétique français, qui à l’instar de ses concurrents et autre multinationales de tous pays, ne recule devant aucun obstacle pour augmenter ses bénéfices.

Comme vous allez le voir, EDF n’est pas le seul groupe hexagonal à avoir du sang sur les mains, puisque Engie, anciennement connu sous le nom de GDF Suez, participe également à ce massacre, et ce en nous assurant que « Nos valeurs définissent ce qui nous rassemble. Elles guident nos actions et s’expriment dans le quotidien des équipes d’Engie à travers le monde ».

Les pauvres consommateurs que nous sommes n’avons que peu de d’alternatives et participons malgré nous et parfois sans le savoir aux expropriations et meurtres de familles entières. Il s’agit la de notre...

Décidément, Vladimir Poutine n'en fini pas de nous surprendre, comme nous le démontre cette information passée inaperçue dans les médias, datée pourtant de mars dernier, et traduite du russe en français par le site tlaxcala. Nous y apprenons avec bonheur et délectation que des grandes banques occidentales se sont faites « rouler dans la farine » par la Russie dans le cadre d'une stratégie boursière aussi simple qu'efficace !
 
Outre le fait que la Russie a su renverser à son avantage une situation qui lui était pourtant hostilement destinée, les pseudo « sanctions » à son encontre brandies par les Etats-Unis et l'Europe n'ont eu pour effet que de nuire à l'économie mondialiste occidentale, confirmant l'« effet boomerang » pourtant prédit par les plus grands économistes. L'idéologie mondia...

Un nouveau sommet des Nations unies sur le développement durable s'ouvre à Rio le 20 juin (Rio+20). Au programme : la mise en place d'une « économie verte », présentée comme une solution à l'épuisement des ressources naturelles et au réchauffement climatique. Ou comment les tenants d'un néolibéralisme vert, les grands groupes privés et les marchés financiers cherchent à s'approprier les biens communs : eau, forêts, biodiversité ou cycle du carbone... Une entreprise prométhéenne pour transformer la nature en bulle spéculative.
 
Vingt ans après le sommet de Rio de 1992, qui avait jeté les bases du développement durable, la conférence qui s'ouvre au Brésil le 20 juin sera placée sous le signe de « l'économie verte ». Si les attentes sont faibles en termes de résultats concrets, cette confér...