Recherche du mot clé « enrichissement d'uranium » (1 résultat)

Symantec a constaté des éléments étranges au sein d'un malware qui semblait viser particulièrement l'Iran. Il est conçu pour saboter les bases de données SQL.
 
Le 15 novembre dernier, Symantec indiquait avoir découvert un malware appelé W32.Narilam et le classait à faible risque. Mais dans un article écrit par Shunichi Imano, spécialiste sécurité chez l'éditeur, il constate que ce ver touche majoritairement l'Iran et de manière plus marginale les États-Unis et l'Europe.
 
Fait intéressant, les actions de Narilam ont certaines similitudes avec Stuxnet, un autre malware visant l'Iran et plus particulièrement les capacités d'enrichissement d'uranium. Il se diffuse à travers les disques amovibles et le partage de fichiers en réseau, précise le spécialiste. Une fois sur la machine, il recherche...