Recherche du mot clé « engrais » (24 résultats)

[EDIT] Rectification à propos d'une erreur concernant une citation d'un homonyme de Mr Laurent Mauduit (voir plus bas).

Après les multiples divertissements - parfois drolesques, parfois pitoyables - que nous ont fournis récemment les prétendant(e)s au trône présidentiel, les résultats du premier tour nous ont invités au désenchantement dans un premier temps, à la division ensuite, et pour finir, à la haine.

Bien qu'ayant opté tout d'abord rester en marge de l’actualité politique, la rage au ventre face à des résultats qui trahissent une population toujours aussi importante de mammifères herbivores, il m'apparaît difficile de ne pas commenter l'ambiance nauséabonde qui règne sur les fils des commentaires des médias de toutes sortes, comme des réseaux sociaux. En effet, un inquiétant sent...

922 tonnes : C'est la quantité de semences enrobées de puissants neurotoxiques qui a été illégalement enfouie dans le sol durant 4 ans par un agriculteur à la demande du géant de l'agrochimie Syngenta, moyennant une petite rétribution de 71 000 euros.

Parmi les substances neurotoxiques prohibées dissimulées, on y trouve l'imidaclopride - un pesticide plus connu sous le nom de Gaucho -, et de fipronil - substance active de l'insecticide Régent commercialisé par BASF - et reconnus tous deux hautement toxiques pour les abeilles (mais pas seulement) !

Suite à une plainte de syndicats et associations apicoles alertés par un apiculteur de la commune en 2003, la justice française ayant considéré cette action comme un abandon de déchet potentiellement dangereux, cela a valu à Syngenta Seeds Holdi...


L’entreprise allemande Bayer a annoncé l’achat de la firme américaine Monsanto en vue d’une fusion, et pour le montant astronomique de 59 milliards d’euros (66 milliards de dollars). Le géant de l’industrie pharmaceutique et chimique dont les pesticides dits « tueurs d’abeilles » sont controversés engloutit ainsi le fabricant - tout aussi controversé - de pesticides et de semences OGM Monsanto.

Si nous nous réjouissions en début d’année de la dégringolade des bénéfices du géant Monsanto, le constat est aujourd’hui amer, et comme je l’avais annoncé alors à l’époque « ne perdons pas de vue que le lobby de l’agro-alimentaire a le bras long et peut encore nous réserver certaines surprises ». La surprise est en effet au rendez-vous, bien qu’en y réfléchissant, cette acquisition était prévis...

Produire et produire encore, limiter les pertes à défaut de pouvoir augmenter les bénéfices, et ce coûte que coûte, au mépris total des règles élémentaires et consignes de sécurité établies, tels sont les principes des groupes industriels.

Ces mêmes groupes dont les PDG défendent ardemment la fameuse Loi travail, n'hésitant pas à bafouer les droits élémentaires des ouvriers en grève, et à mettre volontairement en situation de danger ceux n'ayant voulu ou pu suivre les mouvements syndicaux. Nous pouvons donc en conclure que pour ces grands patrons, la mise en danger des salarié(e)s est nécessaire pour délivrer ces pauvres français « pris en otage ».

Parmi ces groupes, nous trouvons Total, pour qui « La sécurité au cœur de ses activités », et qui prétend sur son site internet, en total(...

La ville de Long Beach en Californie porte plainte contre le géant Monsanto et l'accuse de contaminer les eaux,et pas avec n'importe quel produit, mais aux polychlorobiphényles (PCB). Pour information, les PCB sont toxiques, écotoxiques et reprotoxiques (perturbateurs endocriniens). Ce sont des polluants ubiquitaires et persistants (demi-vie de 94 jours à 2 700 ans selon les molécules) qui sont classés comme cancérogènes (wikipédia).

Cette information voit le jour alors que le groupe agro-chimio-alimentaire ainsi que pharmaceutique Bayer envisage d'engloutir Monsanto en ayant annoncé lundi 23 mai avoir fait une offre à 62 milliards de dollars (55 milliards d’euros) pour racheter le fabricant américain de semences OGM, en risquant ainsi de créer un monstre mondial des pesticides et des ...