Recherche du mot clé « dynamo terrestre » (2 résultats)

Une équipe franco-allemande montre la signature des mouvements du noyau liquide de la Terre dans les données gravimétriques et magnétiques, obtenues grâce aux missions spatiales GRACE (Gravity Recovery and Climate Experiment - wiki) et CHAMP (CHAllenging Minisatellite Payload - wiki). C'est la première fois qu'une anomalie de gravité est expliquée par des mouvements dans le noyau liquide. Un nouveau moyen d'étudier la dynamo terrestre se dessine. Une étude parue en ligne dans la revue PNAS du 11 octobre 2012.
 
L'enveloppe la plus externe du noyau terrestre est composée de métal en fusion riche en fer. Les mouvements de ce métal conducteur sont à l'origine du champ magnétique terrestre. Jusqu'à présent, la dynamique du noyau fluide ne pouvait être appréhendée qu'à travers des observations...

De nouvelles données détaillent le déroulement des inversions du champ magnétique terrestre et bousculent les modèles en cours.
 
Des chercheurs de l'Institut de physique du globe de Paris (CNRS, Univ Paris Diderot, Sorbonne Paris Cité) et de l'Université de Hawaii mettent en évidence cette semaine dans la revue Nature le comportement singulier, en trois étapes, des inversions du champ magnétique terrestre (lien).
 
L'étape intermédiaire responsable du basculement du champ magnétique du nord au sud, ou inversement, s'avère particulièrement rapide (moins de 1000 ans). Ceci remet en questions les idées et modèles actuels sur le déroulement des inversions du champ magnétique et les processus en jeu.

Comme on le représente le plus souvent, le champ magnétique terrestre peut être, en première a...