Recherche du mot clé « diminutions de salaires » (2 résultats)

Cinq ans après le krach de Wall Street en septembre 2008, les chiffres compilés par la bibliothèque de la Chambre des Communes britannique sur les niveaux des salaires des 27 Etats-membres de l'Union européenne montrent que le niveau de vie des travailleurs a drastiquement diminué.
 
Ces statistiques contredisent les affirmations selon lesquelles la zone euro a « redressé la barre » grâce à une modeste croissance au cours du dernier trimestre. La situation est particulièrement grave dans les pays soumis aux dictats de la « troïka » - l'UE, la Banque centrale européenne (BCE) et le Fonds monétaire International (FMI) - qui supervise les réductions massives des dépenses sociales comme l'exigent les banques internationales.
 
En Grèce, les salaires ont dégringolé de 11,3 pour cent depuis l'aut...

Composée d'inspecteurs de la Commission européenne, de la Banque centrale européenne (BCE) et du Fonds monétaire international (FMI), la Troïka était de passage le mois dernier en Espagne pour étudier l'état de santé des finances espagnoles.
 
Après avoir rendu les premières conclusions de son rapport faisant part d'un optimisme mitigé, le FMI change de ton. Plus que de simples ajustements proposés par le gouvernement espagnol pour sortir de la crise, l'organisme dirigé par Christine Lagarde demande une nouvelle réforme du travail incluant des diminutions de salaires et une baisse du coût des licenciements.
 
Pour Christine Lagarde comme pour d'autres, la réforme sur la loi du travail votée en février 2012 n'apporte pas les résultats escomptés pour promettre à l'Espagne des jours meilleurs...