Recherche du mot clé « diffamation » (10 résultats)


Auparavant plus anecdotique et marginale sous le pouvoir d'hommes politiques efficacement secondés par des médias bienveillants, la chasse aux sorcières 2.0 - autrefois hésitante et balbutiante - s'affirme et prend une ampleur gargantuesque sous des airs à peine dissimulés de police de la pensée.

Toutes matraques dehors, cette police intellectuelle entend bien faire rentrer dans le rang toute voix contestataire aux déclarations des médias dominants dont la parole évangéliste et manichéenne ne doit être remise en cause. Sous couvert d'épurer le web des « fakes news » (ou « fausses nouvelles »), nos décideurs s'engagent dans la voie de la pathologisation, voir même de la criminalisation du doute, confirmant une nouvelle fois s'il en était besoin l'avènement d'une dictature sous de faux a...

Nouveau rebondissement dans l'affaire de l'attentat de Nice, et qui fait suite à une publication précédente mentionnant que l'état demande la destruction des vidéos du drame à la mairie, demande que la ville de Nice a refusée. En effet, la cheffe du Centre de Supervision Urbain (CSU) de Nice affirme avoir subi des pressions de la part du ministère de l'Intérieur qui lui aurait ordonné d'indiquer la présence des policiers nationaux sur deux points du dispositif de sécurité, policiers qui n'apparaissent... nulle part à l’écran...

Cet évènement survient alors qu'une polémique oppose depuis plusieurs jours Christian Estrosi, président (LR) de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur et maire adjoint de Nice, à Bernard Cazeneuve, le ministre de l'Intérieur, sur le nombre de fonctionnaires de po...

Les sombres desseins réservés à la planète et ses habitants prennent forme un peu plus chaque jour en même temps que leur dissimulation s'efface, laissant entrevoir un futur n'ayant rien à envier à un roman de George Orwell, Ray Bradbury ou Aldous Huxley.

C'est bien d'une domination totalitaire et absolue dont il est question, et pour y parvenir en respectant les règles du jeu du système mis en place, seuls comptent l'accaparement et la possession de ressources vitales et matières premières. L'accaparement par la force et les guerres, la possession par une monnaie qui n'a de valeur réelle que celle du papier sur lequel elle est inscrite.

La plupart de ce qui compose votre quotidien n'est qu'un élément d'une façade, destinée à vous dissimuler la prison dans laquelle on vous impose de s...


Loin de moi l'idée de remettre en question la globalité des hypothèses complotistes connues, d'autant plus qu'un nombre important de ces théories se sont avérées justes, et que d'autres se révèlent plausibles et peuvent être amenées à se vérifier.

Il est toutefois nécessaire de savoir rester lucide et objectif pour avoir une vision d'ensemble cohérente et crédible, et à plus forte raison pour ne pas se fourvoyer sur de nombreux sujets, ce qui nous amènerait à des conclusions ou prévisions erronées. Car si il est facile pour certain(e)s d'utiliser le qualificatif de « complotiste » pour vous décrédibiliser, il est tout aussi aisé mais risqué pour vous de crier à la théorie du complot face à un sujet mal appréhendé ou trop peu développé.

Il se peut que vous ne soyez pas en accord avec t...


C'est une grosse claque pour le groupe Bolloré, et même un « double tap » si l'on ajoute le fait que celui-ci a vu son bureau perquisitionné dans le cadre d’une enquête sur ses activités africaines !

Aujourd'hui, quatre journalistes de Bastamag, deux responsables de site et deux blogueurs se sont retrouvés sur le banc des accusés, poursuivis pour diffamation par le groupe Bolloré en début d'année pour avoir écrit et relayé une enquête parlant de l’accaparement des terres.

Contre toute attente, cette fois ci c'est le « pot de terre » qui a gagné face au « pot de fer ». Malgré ses milliards, ses avocats triés sur le volet et toute l'influence qu'un tel individu peut posséder, le site de médias alternatif Bastamag, ainsi que d'autres journalistes et blogueurs liés à cette plainte ne seront p...