Recherche du mot clé « dengue » (3 résultats)

Le moustique OX513A sera peut-être le premier animal - ou plutôt insecte - transgénique que vous rencontrerez dans la nature. Conçu par une entreprise britannique, ce moustique OGM doit servir à lutter contre la propagation de la dengue. Après des tests grandeur nature, le Brésil est sur le point de donner son feu vert à sa commercialisation. Problème : aucune étude indépendante n'a été réalisée pour mesurer les conséquences de la production massive de cet insecte transgénique. Et son efficacité contre la dengue est contestée.
 
Ce n'est malheureusement pas un scénario de série B. Pour la première fois, des animaux génétiquement modifiés vont être commercialisés en milieu ouvert. Le Brésil est sur le point d'autoriser l'usage de moustiques génétiquement modifiés. Le 10 avril, la Commissio...

Après le projet de vaccination de masse élaboré par la darpa à la demande de l'armée américaine, et qui consiste en la diffusion de pollen modifié, c'est maintenant le Japon qui s'y colle en utilisant un des plus grand vecteur de maladies dans le monde, j'ai nommé le moutique !
 
Apparemment, il semble que le mot d'ordre des gouvernements impérialiste soit la vaccination forcée à tout prix, et c'est la qu'on se rend bien compte de la réalité inavouée des élites de réduire la population mondiale ! Croyez-vous qu'ils vous avertiront quand le procédé sera au point et le processus en cours ? Non, soyez-en sûr ! Et cette fois ci, qui pourrez vous incriminer si votre enfant décède soudainement, ou que vous même ou l'un de vos proche devient sujet aux effets secondaires d'un vaccin, tel qu'une p...

De nouvelles maladies infectieuses nous guettent. Lesquelles ? Quand ? Où ? Ces menaces pour l'humanité sont imprévisibles. Scientifiques et politiques réfléchissent malgré tout aux moyens de les prévenir et de les gérer.
 
C'est une menace que le cinéma adore mettre en scène : LA maladie sans remède connu, qui se propage à toute vitesse sur le globe, apportée par des primates aux dents pointues plantées dans de la chair humaine, ou dispersée dans le métro d'une grande ville par des bio-terroristes masqués. Brrrr. Des scénarios catastrophes que politiques et scientifiques tentent d'anticiper, pour éviter qu'ils ne deviennent réalité. Les maladies infectieuses ont longtemps représenté la principale cause de mortalité dans le monde. Aujourd'hui, elles sont encore responsables d'environ 43% ...