Recherche du mot clé « désodorisants » (2 résultats)

La liste des atteintes létales à notre santé est longue, mais il en est une qui est le plus souvent ignorée du grand public, spécialement le public féminin, que j'ai découvert il y a 5 ou 6 ans et pour laquelle je n'ai pas trouvé d'études documentées en français : nos petites « souris blanches » pour les semaines d'amour fériés, comme disait poétiquement le chanteur Renaud dans sa chanson « Dans ton sac ». 
 
Elles représentent un marché colossal et leur secret de fabrication est farouchement conservé par Procter & Gamble, le fabriquant de la marque TAMPAX, leader mondial du marché des tampons. Peu d'entre nous savent que ces cartouches de « on ne sait trop quelle matière si absorbantes et si pratiques » sont imbibées de dioxines. A raison d'une moyenne de 5 jours par mois, je vous laiss...

Les désodorisants et blocs WC sont des produits dont on parle peu. A priori, pas de quoi s'enflammer pour des produits aussi triviaux.

Et pourtant ! Il faudrait porter un peu plus d'attention à ces désodorisants WC auxquels dont on fait si peu de cas. Car certains contiennent un cancérogène possible, le dichlorobenzène, qu'il vaut mieux éviter.

Stop aux désodorisants et aux blocs WC dangereux

Le bloc WC Harpic, le plus connu, « colore l'eau en bleu, nettoie et fait briller, désodorise, combat la formation du tartre ». Mais ce n'est pas tout ! Les spécialistes sont au courant mais rien ne change. De la même façon que pour parabens ou les bisphénols, il a fallu attendre que des médias s'emparent de la question avant que quelque chose ne change. Alors, parlons-en !
 
A quoi sert un bloc WC ...