Recherche du mot clé « désertions » (5 résultats)

La situation en Ukraine est loin d'être réglée, et l'élection présidentielle qui doit y avoir lieu demain ne va que jeter de l'huile sur le feu, puisque le gouvernement illégitime actuel de Kiev a organisé la répression de toute opposition à l'intégration européenne ! C'est beau la démocratie...
 
L'armée officielle ukrainienne a récemment sorti l'artillerie lourde pour pilonner les villes de Lougansk et Donetsk, avouant ainsi leur incapacité à dominer la résistance par manque d'effectifs. Un manque du aux multiple désertions des soldats refusant de tirer sur le peuple qu'il s'étaient jurés de défendre, quand ils ne sont pas fusillés pour refus d'obéissance ou pour avoir déposé les armes.
 
Les milices cosaques ne sont de plus pas les seules à soutenir concrètement les insurgés pro-russes, ...

Alors que la propagande occidentale « anti-russe » bat son plein, faisant un douteux amalgame de « méchants russes » et de « terroristes de l'est », tout en instaurant une omerta sur la réelle situation militaire en Ukraine, les évènements nous sont présentés de manière simpliste par la vision de l'oeil occidental.
 
Mais après avoir constaté de nombreuses désertions au sein de l'armée nationale en charge d'éradiquer le mouvement de résistance de l'est, quel est l'état d'esprit des militaires de l'armée de Kiev, a qui l'on donne la mission ingrate de tirer sur le peuple ? Voici le témoignage de la journaliste Marina Akhmedova, qui a passé trois jours dans le camp militaire ukrainien de la ville d'Izioum, dans la région de Kharkiv. Vous allez voir que la situation est bien plus dramatique ...

Au début de Mars le Chef de la junte Tourtchinov a signé un décret de mobilisation partielle selon lequel environ 20 mille hommes ont été rappelés sous les drapeaux. Dans la région de Jitomir 102 réservistes mobilisés ont volontairement quitté leur unité militaire...
 
Ceci est indiqué dans un rapport publié par la mairie de la ville de Jitomir. D'après le document, le commandant d'une des unités militaires de la ville demandé aux autorités locales de publier la liste des noms des déserteurs.
 
« Dans une situation politique et militaire difficile ces soldats ont volontairement quitté l'emprise des unités militaires, démontrant leur indifférence à la situation dans le pays » 
, est-il déclaré dans le communiqué. Au début de Mars, le président par intérim de l'Ukraine, chef de la junte a sig...

Selon une information récente, le peu de militaires ukrainiens qui étaient présents sur l'île ont décidé de déserter les rangs de l'armée « nationale » et de rejoindre les rangs de l'armée de la Crimée, c'est à dire les rangs de l'armée russe. il s'agit des premières défections dans les rangs de l'armée nationale.
 
Les militaires ukrainiens ne reconnaissent probablement pas la légitimité d'un pouvoir mis illégalement en place sur un coup d'état organisé par l'OTAN, et suite à cela, le parlement vient de convoquer une réunion extraordinaire ! La Russie vient également de déployer ses missiles S400 en Crimée... Avez vous déjà vu les russes (à plus forte raison Poutine) bluffer une seule fois ? Le veilleur
 
Les militaires ukrainiens quittent leurs unités déployés en Crimée et démissionnent ...

Ne riez pas. Nous avons traduit pour vous un extrait d'un article du journal anglais The Telegraph. Plus le temps passe, plus les soi-disant révolutionnaires comprennent que la solution en Syrie est finalement le président Bachar al-Assad, n'en déplaise aux ennemis de la Syrie.
 
Le très sérieux journal britannique mainstream The Telegraph, passe aux aveux complets, avec toujours une once de dénigrement. Vous le verrez en gras en dessous. Néanmoins, qui peut cacher une vérité irréfragable qui n'atteindra jamais notre chère presse ? C'est vrai que, après avoir chanté sur tous les toits les défections dans l'armée, faudrait maintenant équilibrer, en parlant des désertions inverses... C'est trop leur demander...
 
Dans un article sans équivoque intitulé  « Syrie: désabusés, les rebelles lâche...