Recherche du mot clé « dégradent la mémoire » (1 résultat)

Une étude réalisée par une équipe de recherche de l'Université Libre de Bruxelles met en évidence les effets nocifs des ondes GSM sur les fourmis et les protozoaires, des organismes unicellulaires couramment utilisés lors de travaux scientifiques. Il s'agit d'une première en Belgique, annonce l'ULB mercredi dans un communiqué.
 
Les ondes GSM affectent la membrane cellulaire des protozoaires et dégradent la mémoire et la réponse aux phéromones des fourmis, révèle l'étude de l'équipe de recherche de l'ULB. Les chercheurs les avaient exposés à un générateur d'ondes, « dans des conditions similaires à celles générées par un GSM ou une antenne », précise Marie-Claire Cammaerts du département de Biologie des Organismes.

Au terme de plusieurs séries d'expériences, les chercheurs ont constaté q...